Chicago hebdo Le soja profite d'un optimisme mesuré sur la Chine

AFP

Le cours du soja a progressé cette semaine à Chicago, aidé par un regain d'optimisme autour des négociations commerciales avec la Chine, malgré la persistance de zones d'ombre. Le blé et le maïs ont également avancé.

SojaLa Chine est le plus gros acheteur de soja américain. (©Terre-net Média)

« Le cours du soja a bondi dès le début de la semaine après l'annonce d'avancées dans les négociations entre Pékin et Washington », a indiqué Dewey Strickler de Watch Market Advisors, la Chine étant le plus gros acheteur de soja américain. Un compromis a été annoncé par les deux pays le week-end dernier, éloignant le spectre d'une guerre commerciale. De plus, Pékin a annoncé mardi la réduction de 25 à 15 % de ses droits de douane sur les automobiles importées à compter du 1er juillet. Mais « il a été difficile de s'en réjouir véritablement en raison de l'annulation cette semaine par Donald Trump d'un sommet prévu avec le nord-coréen Kim Jong.

« Le président Xi est un joueur de poker de niveau mondial », a affirmé le président américain, laissant entendre que le puissant dirigeant chinois jouait sur plusieurs tableaux. Toujours est-il que le Département américain de l'agriculture (USDA) a fait état vendredi d'une vente américaine de 312 000 tonnes de soja à la Chine, identifiant ainsi clairement le destinataire pour la première fois depuis plusieurs semaines. « Cela pourrait être un signe d'ouverture de Pékin dans les négociations. Ou peut-être cette vente était-elle prévue auparavant, nous ne pouvons pas le savoir à ce stade », a analysé M. Strickler, affirmant que pour nourrir la progression du cours, « nous devons voir la Chine se rapprocher de l'assiette » américaine.

Les commandes de blé américain ont dépassé les attentes cette semaine

Le blé a quant à lui bénéficié cette semaine des « conditions de sécheresse en Russie, autour de la mer Noire, au Canada, en Australie et aux États-Unis », ont affirmé les analystes de CHS Hedging. Par ailleurs, les commandes hebdomadaires de blé américain ont un peu dépassé les attentes, à 452 238 tonnes, selon un rapport sur les ventes à l'étranger publié jeudi par l'USDA. La progression du blé a soutenu celle du maïs, de l'avis de plusieurs analystes, celui-ci atteignant mercredi à la clôture son plus haut niveau depuis deux ans. La récolte de maïs est désormais semée à hauteur de 81 % aux États-Unis, conformément à la moyenne des cinq dernières années, d'après les dernières estimations de l'USDA.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a terminé vendredi à 4,0600 dollars, contre 4,0250 dollars il y a une semaine à la clôture (+ 0,87 %). Le boisseau de blé pour juillet, également le contrat le plus échangé, a fini à 5,4300 dollars, contre 5,1825 dollars vendredi dernier (+ 4,78 %). Le boisseau de soja pour la même échéance, le contrat le plus actif, a clôturé à 10,4150 dollars, contre 9,9850 dollars il y a une semaine (+ 4,31 %). Les marchés seront fermés lundi en raison du Memorial Day aux États-Unis.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous