Chicago Hebdo Le soja profite d'un vent d'optimisme sur le front commercial

AFP

Le cours du soja a nettement avancé cette semaine à Chicago, porté par la perspective d'un apaisement des tensions commerciales entre Washington et Pékin, le plus gros client de l'oléagineux américain. Le maïs et le blé ont également progressé.

Champs agriculture« Les marchés agricoles espèrent qu'une résolution du conflit entre les États-Unis et la Chine est proche », ont réagi vendredi les analystes de la maison de courtage Allendale. (©Terre-net Média)

« Les marchés agricoles espèrent qu'une résolution du conflit entre les États-Unis et la Chine est proche », ont réagi vendredi les analystes de la maison de courtage Allendale. Un vent d'optimisme a soufflé sur le cours du soja en deuxième partie de semaine, d'abord jeudi lorsque le président américain Donald Trump a évoqué dans un tweet une « très bonne conversation » au téléphone avec son homologue chinois sur le front commercial. Puis vendredi après une information de l'agence Bloomberg évoquant la préparation d'un accord commercial, et une prise de parole du président américain peu avant l'issue de la séance, indiquant : « je pense que nous allons conclure un accord avec la Chine ».

Les États-Unis et la Chine se livrent depuis plusieurs mois une guerre commerciale sans merci à coups de taxes douanières, suscitant des inquiétudes pour l'économie mondiale. Le soja est l'une des marchandises au centre de l'attention dans ce conflit dans la mesure où Pékin, qui a acheté l'an dernier le tiers de la production américaine, a imposé cet été des droits de douane de 25 % sur ses importations d'oléagineux. « Les deux présidents devraient se parler à l'occasion du G20 à la fin du mois. Les récents accords trouvés (par les États-Unis avec le Mexique et le Canada) pourraient inciter la Chine à reprendre les négociations », a affirmé Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors.

Élections aux Etats-Unis

« Cela étant dit, il est important de prendre toutes ces nouvelles avec des pincettes, avant leur confirmation par la Chine », ont nuancé les analystes de Commerzbank. « Après tout, des élections au Congrès se tiennent mardi et Trump a urgemment besoin du soutien du monde rural, lourdement affecté par les conséquences de la guerre commerciale initiée par lui-même », ont-ils expliqué, suggérant que Donald Trump chercherait avant tout à rassurer ses électeurs. Le cours du blé a de son côté évolué en dents de scie tout au long de la semaine mais a surtout profité jeudi de l'annonce de solides ventes américaines hebdomadaires à l'étranger à près de 600 000 tonnes, au-dessus des attentes des analystes. Le cours du maïs a également alterné les séances positives et négatives mais a globalement bénéficié de la perspective d'un accord entre la Chine et les États-Unis. Les investisseurs se préparaient par ailleurs à la publication la semaine prochaine d'un rapport mensuel sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde par le ministère américain de l'Agriculture (USDA).

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a fini vendredi à 3,7125 dollars contre 3,6775 dollars en fin de semaine dernière à la clôture (+ 0,95 %). Le boisseau de blé pour décembre a clôturé à 5,0875 dollars contre 5,0525 dollars vendredi dernier (+ 0,69 %). Le boisseau de soja pour janvier, désormais le contrat le plus échangé, a terminé la séance à 8,8775 dollars contre 8,5775 dollars une semaine auparavant à la clôture (+ 3,50 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous