Chicago Le soja profite de nouvelles ventes américaines à la Chine

AFP

Le cours du soja a progressé mercredi à Chicago, soutenu par une nouvelle vente américaine à la Chine sur fond de poursuite des négociations commerciales entre Pékin et Washington, tandis que le maïs et le blé ont reculé.

Les États-Unis ont vendu 586 000 tonnes de soja à la Chine, a indiqué mercredi le ministère américain de l'agriculture (USDA) sur son site internet, ajoutant que 182 000 tonnes ont été écoulées vers une destination inconnue. En seulement trois jours, les ventes formellement identifiées comme étant à destination de Pékin ont totalisé 3,8 millions de tonnes, offrant un certain optimisme aux investisseurs qui y voient un gage de bonne volonté de la Chine pour aplanir les tensions commerciale avec les États-Unis. Le pays était le principal acheteur d'oléagineux américain avant que n'éclate la guerre commerciale à la mi-2018. La réaction des courtiers était toutefois « loin de l'euphorie », ont affirmé les analystes de Commerzbank, Pékin s'étant engagé en décembre à muscler ses achats. La relation entre les deux pays s'est sensiblement améliorée ces derniers jours, selon les commentaires d'officiels de part et d'autre. Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a assuré mercredi que Washington et Pékin « travaillaient dur » pour obtenir un accord commercial dans les temps alors qu'il se rendra la semaine prochaine dans la capitale chinoise.

Le blé a pour sa part reculé dans l'attente d'un rapport américain mensuel sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde devant être publié vendredi. Ce rapport, baptisé Wasde, est très attendu dans la mesure où il n'est pas paru le mois dernier en raison de la fermeture partielle des administrations américaines durant 35 jours, le « shutdown ». « Le rapport sur les semences pourrait montrer des surfaces cultivées moins importantes que prévu (aux États-Unis), en raison des conditions météo humides dans la région des Grandes Plaines et le Midwest au moment où le blé d'hiver est traditionnellement semé », a anticipé Jack Scoville de Price Futures Group. Le cours du maïs a pour sa part un peu reculé, dans l'attente de ce même rapport et en l'absence d'information d'importance autour de la céréale, ont signalé les analystes de CHS Hedging.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a terminé mercredi à 3,8000 dollars contre 3,8075 dollars mardi à la clôture. Le boisseau de blé pour mars, également le plus actif, a terminé à 5,2600 dollars contre 5,2725 dollars en fin de séance précédente. Le boisseau de soja pour mars, le contrat le plus échangé, a fini à 9,2175 dollars contre 9,2025 dollars mardi.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous