Chicago Le soja recule, fragilisé par des craintes sur la demande chinoise

Afp

CHICAGO, 10 avr 2014 (AFP) - Les cours du soja, à leur plus haut niveau depuis huit mois la veille, ont cédé du terrain jeudi à Chicago, pénalisés par des craintes sur la demande chinoise. Le maïs et le blé ont aussi reculé.

« A ce niveau de prix sur le soja, il faudrait des nouvelles particulièrement haussières pour que les cours continuent leur progression », a noté Mike Zuzolo, de Global Commodity Analytics and Consulting. Or, « les chiffres hebdomadaires des ventes à l'exportation n'avaient rien d'extraordinaire », a-t-il noté. Les Etats-Unis ont vendu 79.000 tonnes de graines pour 2013/2014, en hausse de 20 % par rapport à la semaine précédente, au cours de la semaine achevée le 3 avril, selon le ministère américain de l'Agriculture (USDA).

Mais des commandes d'un volume total de quelque 115.000 tonnes de soja ont été annulées par des acheteurs « inconnus », probablement par la Chine. En outre, des informations de presse ont fait état jeudi « de la volonté d'importateurs chinois d'annuler pour au moins 500.000 tonnes de soja d'origine américaine et brésilienne, soit 10 cargos de graines d'oléagineux », a ajouté Rich Nelson, de la maison de courtage Allendale. Des chiffres moroses sur la deuxième économie mondiale faisant état d'un net recul en mars de ses exportations (- 6,6 % sur un an) mais aussi de ses importations (- 11,3 %), de mauvais augure pour la vigueur la demande chinoise en matières premières agricoles, « ont accentué la tendance baissière », a aussi remarqué M. Zuzolo.

Les cours du blé ont été quant à eux pénalisés par « les statistiques nettement décevantes des ventes hebdomadaires de blé », a noté M. Nelson. Les Etats-Unis ont vendu début avril seulement 42.000 tonnes de blé issues de la récolte 2013/2014 à l'étranger, soit 90 % de moins que la semaine précédente et bien moins que ce qu'attendait le marché, selon l'USDA. En outre, « des chances accrues de précipitations dans les plaines du Sud au cours des sept prochains jours », favorables au blé d'hiver, à peine en train de sortir de sa période de dormance, ont pesé sur les cours de la céréale, a souligné M. Zuzolo.

Les ventes hebdomadaires de maïs se sont avérées quant à elles « neutres sur les prix», selon M. Nelson, mais ses prix ont reculé « dans le sillage du soja », a-t-il ajouté. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus vendu, a terminé jeudi à 5,0125 dollars contre 5,0225 dollars mercredi. Le boisseau de blé pour la même échéance s'est établi à 6,6225 dollars contre 6,6900 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja également pour livraison en mai a clôturé à 14,8225 dollars contre 14,9525 dollars la veille.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous