Chicago Le soja recule, incertitudes sur le commerce

AFP

Le cours du soja a reculé mardi à Chicago dans l'attente d'avancées concrètes entre Pékin et Washington sur le front commercial, le maïs et le blé baissant également alors que des données sur les ventes américaines à l'étranger commencaient à émerger, après le «shutdown»

« La crainte d'une nouvelle montée de tensions entre les États-Unis et la Chine pèse sur le cours du soja », ont signalé les analystes de CHS Hedging. À la veille du début d'une phase de négociations de deux jours entre une délégation chinoise conduite par le vice-Premier ministre, Liu He, et l'administration américaine, la mise en cause lundi par la justice américaine du groupe de télécommunications chinois Huawei fait craindre une nouvelle escalade des tensions entre les deux géants économiques, et des conséquences sur les achats de soja américain par Pékin.

La deuxième économie mondiale s'est engagée en fin d'année dernière à reprendre vigoureusement ses achats d'oléagineux aux États-Unis, qu'elle avait fortement réduits après l'éclatement de la guerre commerciale. Peu d'informations sont disponibles pour le moment sur les achats récents de soja américain par la Chine, dans la mesure où les statistiques du Département américain de l'agriculture (USDA) ont été gelées par la fermeture partielle récente des administrations américaines, le shutdown, durant 35 jours, jusqu'en fin de semaine dernière.

Mardi, la première vente américaine annoncée depuis le 21 décembre a toutefois fait état de 138 000 tonnes de maïs écoulées vers à la Corée du Sud, d'après l'USDA. Ce qui n'a pas empêché le cours de la céréale de reculer dans le sillage du soja et du blé. Des informations plus complètes sur les ventes américaines commenceront à émerger dès jeudi avec le traditionnel rapport hebdomadaire sur les transactions des États-Unis avec l'étranger, disparu des radars depuis le début du shutdown.

De plus, « l'USDA va publier le 8 février un ensemble de données économiques liées aux marchés agricoles qui ont été retardées ces dernières semaines », a indiqué Dax Wedemeyer de US Commodities. « Il faut s'attendre à des mouvements importants étant donné l'attente que ces données ont suscité », a ajouté le spécialiste. Le cours du blé a également baissé mardi. Un froid polaire va s'abattre dans les prochains jours sur les zones de production du blé d'hiver aux Etats-Unis mais « un réchauffement significatif » est à attendre en fin de semaine, ont affirmé les analystes de CHS Hedging.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a terminé mardi à 3,7725 dollars, contre 3,7975 dollars lundi à la clôture. Le boisseau de blé pour mars, également le plus actif, a fini à 5,1325 dollars, contre 5,1875 dollars la veille. Le boisseau de soja pour mars, le contrat le plus échangé, a terminé à 9,1900 dollars, contre 9,2325 dollars à la précédente clôture.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous