Chicago Le soja recule, soumis à des inquiétudes sur la demande

AFP

Après deux hausses consécutives, le cours du soja a de nouveau pris le chemin inverse mercredi, les courtiers s'inquiétant de l'ampleur de la récolte américaine pour la saison 2018/2019. Le blé et le maïs ont également baissé.

« Les craintes demeurent quant à la possibilité qu'auront ou non les Etats-Unis de trouver des acheteurs pour leur soja qui devrait être, au bas mot, très abondant », ont commenté les analystes de Commerzbank. Avant de reprendre un peu de terrain lundi et mardi, le cours de l'oléagineux avait plongé de près de 5 % vendredi suite à un rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture (USDA) anticipant des stocks de 21,3 millions de tonnes contre 11,6 millions de tonnes l'année précédente, grâce notamment à une augmentation des perspectives de rendements dans le pays. 

« En raison de la guerre commerciale (entre Pékin et Washington), les Etats-Unis doivent compter sur une demande plus faible de la Chine qui achètera désormais davantage de soja à l'Amérique latine, particulièrement au Brésil. Or des récoltes record sont également attendues dans ce pays » ont observé les analystes de Commerzbank.

L'équation s'annonce compliquée pour les Etats-Unis car selon l'agence brésilienne Céleres, citée par plusieurs analystes, ce pays devrait afficher également une hausse des surfaces cultivées de l'ordre de 3,1 % à 36,2 millions d'hectares, et pourra d'autant plus faire office de choix de substitution pour Pékin.

Le blé a également nettement baissé mercredi alors que des pluies très attendues se sont abattues sur les zones de production du blé d'hiver aux Etats-Unis, ont observé les analystes de CHS Hedging. Ces derniers ont également expliqué le léger recul du cours du maïs par des précipitations attendues dans les sept prochains jours tout autour de la principale zone de production du maïs aux Etats-Unis, la "Corn belt". Le cours du blé est malmené depuis la fin de la semaine dernière et le rapport mensuel de l'USDA qui a anticipé une baisse moins élevée que prévu des stocks mondiaux, à 258,96 millions de tonnes, conséquence de la sécheresse qui sévit dans de nombreux zones de production du monde.

Le boisseau de blé pour septembre, le plus échangé, a clôturé mercredi à 5,3225 dollars contre 5,4175 dollars mardi. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a fini mercredi à 3,7600 dollars contre 3,7650 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour novembre, le plus échangé, a clôturé à 8,6900 dollars contre 8,7975 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous