Chicago Le soja se reprend après un plongeon

AFP

Le cours du soja a rebondi lundi à Chicago après avoir atteint vendredi un plus bas niveau en neuf ans sous l'effet de la guerre commerciale entre Pékin et Washington. Le maïs a avancé et le blé a baissé.

Le boisseau de soja pour novembre, le contrat le plus échangé, a terminé lundi à 8,4575 dollars contre 8,3425 dollars vendredi, ce qui avait représenté un plus bas depuis 2009. « Les courtiers réalisent que le cours a excessivement reculé » sous l'effet de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, a affirmé Dax Wedemeyer de US Commodities. Pékin a récemment répliqué à Washington dans le cadre de l'escalade des sanctions commerciales qui oppose les deux capitales, en imposant une taxe de 25 % sur des centaines d'importations en provenance des États-Unis, dont le soja. Cette mesure devrait fortement réduire la compétitivité du « made in USA » dans la mesure où la Chine a acheté l'an dernier le tiers de la production d'oléagineux américain.

Cela dit, « le cours a quasiment perdu un quart de sa valeur, ce qui compense les tarifs douaniers. Le cours est désormais tellement bas qu'il devrait encourager la reprise des exportations », a estimé Dax Wedemeyer. Entre son plus haut niveau de l'année atteint en mars dernier, et son plus bas depuis 2009 enregistré vendredi dernier, le cours du soja a ainsi perdu 24 %. « Le soja américain est peu cher. Sans la Chine, il va être intéressant de voir qui va augmenter ses achats. Mais même sans la Chine, les ventes à l'étranger sont pour le moment correctes », ont rappelé les analystes de CHS Hedging. Le soja, tout comme le maïs, s'est repris avant la publication à l'issue de la séance d'un rapport hebdomadaire sur la qualité des récoltes américaines par le ministère américaine de l'Agriculture (USDA). « On attend un recul d'un ou deux points de la qualité des récoltes jugées bonnes à excellentes » sur le soja et le maïs, a affirmé Dax Wedemeyer.

Le blé a de son côté baissé après la tombée de pluies très attendues en Russie durant le week-end, ont noté les analystes de CHS Hedging. Le cours de la céréale avait nettement avancé en fin de semaine dernière, profitant d'une révision à la baisse de la prévision de production de blé dans l'Union européenne, la Russie et l'Ukraine, mais à l'exception des États-Unis, selon un rapport mensuel de l'USDA. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a clôturé lundi à 3,5525 dollars contre 3,5475 dollars vendredi à la clôture. Le boisseau de blé pour septembre, le plus échangé, a terminé à 4,8850 dollars contre 4,9350 dollars en fin de semaine dernière.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous