Marchés Léger repli des céréales, la demande internationale reste bonne

Afp

Paris, 25 nov 2014 (AFP) - Les cours des céréales européennes se repliaient légèrement mardi à la mi-journée, dans un marché assez calme, mais qui reste soutenu par la bonne demande internationale pour le blé européen.

« Les acheteurs internationaux reviennent sur le devant de la scène dans un contexte où l'Europe reste compétitive. Les cours des céréales en France restent donc fermes en ce début de semaine, soutenus également par une parité faible » de l'euro/dollar, analyse le cabinet Agritel dans une note.

L'Arabie saoudite a acheté 345.000 tonnes de blé et si « la concurrence a été rude entre l'Allemagne, la Pologne et les Etats Baltes, (...) une chose est sûre : le blé européen est le plus compétitif », ajoute Damien Vercambre de la société Inter-Courtage. La France devrait expédier bientôt près de 60.000 tonnes de blé fourrager à la Corée du Sud, selon plusieurs analystes, et pourrait également en vendre à la Thaïlande.

L'impact de la vague de froid sur les cultures américaines de blé reste surveillée de très près, avec une légère baisse de la proportion de blé noté « bon à très bon » cette semaine.

Sur Euronext vers 12h30, la tonne de blé perdait 75 centimes sur l'échéance de janvier à 178 euros et un euro sur celle de mars à 179,75 euros. Environ 7.000 lots avaient été échangés. Le maïs perdait 50 centimes sur l'échéance de janvier à 152,75 euros la tonne, et la même somme sur celle de mars à 155,50 euros. Environ 400 lots avaient changé de main. En France, sur le marché physique, blé et orge perdaient un euro. Le maïs perdait 50 centimes.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous