; Vif retrait du blé et du maïs sur Euronext

Euronext Les céréales européennes décrochent à nouveau

Terre-net Média

La pression des moissons et une révision à la hausse des surfaces américaines de maïs tirent lourdement les céréales à la baisse.

Les prix des céréales continuaient à rapidement s’enfoncer en territoire négatif vendredi à la mi-séance sur Euronext. Le marché accusait encore notamment le rapport USDA de la veille, dans lequel les surfaces américaines de maïs ont été révisées à la hausse, tandis que les stocks au 1er juin ont enregistré une nette progression sur un an.

Les considérations macroéconomiques et la pression des moissons continuent par ailleurs de tirer des céréales d’hiver à la baisse. Les moissons de blé d’hiver débutent en effet de manière très précoce en France, tandis que celles d’orge d’hiver sont d’ores et déjà avancées à 41 % selon FranceAgriMer, contre à peine 2 % l’an dernier à la même période. Les récoltes d’orges de printemps débutent également en avance.

Vers 13h30, le blé Euronext à échéance décembre 2022 se relâchait de 4,75 €/t, à 339,75 €/t, tandis que le contrat septembre 2022 diminuait de 4,25 €/t, à 346 €/t. Le maïs Euronext à livraison novembre 2022 s'enfonçait de 3,25 €/t, à 293,50 €/t, le terme août 2022 reculait de 1,50 €/t, à 296,50 €/t.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média