Marché européen Les céréales en baisse en raison des conditions d'un appel d'offres égyptien

Afp

Les cours des céréales européennes repartaient à la baisse mardi à la mi-journée, en raison d'un durcissement des conditions posées par l'Egypte pour un appel d'offres sur du blé.

Epis de blé Les opérateurs du marché du blé regardent encore avec attention le climat aux Etats-Unis, où les températures ont descendu en dessous des - 20°C dans certaines zones de production. (©Terre-net Média)L'Egypte demande « un taux d'humidité de 13 % maximum, ce qui risque d'exclure le blé français », a expliqué à l'Afp Edward de St Denis, de la société de courtage Plantureux & Associés. Le résultat de cet appel d'offres devrait être connu en fin de journée.

Les cours du blé européen souffrent aussi du niveau relativement haut de l'euro face au dollar, bien qu'en légère baisse mardi, à 1 euro pour 1,3642 dollar vers 13h30 gmt (14h30 à Paris). Malgré cela, « l'activité sur la scène internationale demeure soutenue, les acheteurs mettant à profit les bas niveaux actuels pour renforcer leurs couvertures », rappelle le cabinet Agritel dans une note.

Lundi, les prix s'étaient raffermis dans le sillage du marché américain, en raison des dégâts que pourrait faire la vague de froid aux Etats-Unis sur les cultures.

La météo aux Usa et dans la région de la mer Noire 

« Les opérateurs du marché du blé regardent encore avec attention le climat aux Etats-Unis, où les températures ont descendu en dessous des - 20°C dans certaines zones de production », explique Offre et demande agricole. Les craintes concernent aussi, dans une moindre mesure, les régions situées autour de la mer Noire.

Les prix « restent inscrits au-dessus du niveau de résistance des 190-192 euros la tonne sur l'échéance mars 2014 », remarque Agritel.

Mais dans un contexte d'offre globale abondante de blé, et donc de tendance à la baisse des prix, les marchés restent prudents, « en l'absence de nouvelles fondamentales (permettant) de reprendre une direction franche », analyse le cabinet Agritel dans une note.

Sur le maïs, « la vague de froid qui s'abat sur la région mer Noire paralyse quelque peu les exportations ukrainiennes (...), ce qui permet aux origines françaises de se positionner auprès de certains acheteurs », relève Agritel.

Sur Euronext, vers 13h (12h gmt), le blé perdait 50 centimes à 193,75 euros sur l'échéance de mars et 75 centimes sur celle de mai à 190,25 euros, dans un volume nourri d'environ 11.500 lots échangés (toutes échéances confondues). Le maïs restait stable à 173,75 euros sur l'échéance de mars, dans un volume d'environ 500 lots échangés. En France, sur le marché de gré à gré, les céréales étaient en baisse.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous