Euronext Les céréales progressent, soutenues par des inquiétudes climatiques aux EU

AFP

Les prix des céréales, blé comme maïs, poursuivaient leur progression jeudi à la mi-journée, à la suite du marché de Chicago, animé par des inquiétudes climatiques dans plusieurs régions de production aux États-Unis.

Les opérateurs s'inquiètent de prévisions de temps froid et sec, notamment dans les champs du Kansas et du Nebraska. Les inquiétudes sont liées « essentiellement à du déficit hydrique dans le nord des États-Unis », mais également aux prévisions « peu optimistes également en la matière sur l'Europe », a souligné le cabinet Agritel dans une note publiée jeudi.  Le marché est donc très clairement entré dans sa phase de « weather market » (fluctuations de marché liées à la météo), traditionnelle au printemps. « La météo américaine, trop sèche et trop fraîche, a poussé les opérateurs à se racheter », a commenté pour sa part le cabinet Inter-Courtage.

À ces éléments s'ajoute la demande chinoise qui, d'après les analystes d'Agritel, ne devrait pas fléchir pour la prochaine campagne commerciale.

Vers 12h30 (10h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre progressait de 1,25 euro sur l'échéance de mai à 222 euros, et de 2,75 euros sur l'échéance de septembre à 207,50 euros, pour environ 18 400 lots échangés. La tonne de maïs, elle, progressait de deux euros sur l'échéance de juin à 223 euros, et de 2,25 euros sur l'échéance d'août à 218 euros, pour un peu moins de 1 000 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous