Euronext Les céréales soutenues par la prochaine vague de froid aux États-Unis

AFP

Les prix des céréales étaient en progression lundi à la mi-journée, tirés notamment par le maïs américain et les possibles ralentissements sur les semis que pourrait occasionner la vague de froid attendue aux États-Unis.

Peu avant 12h45 (10h45 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre progressait de 25 centimes sur l'échéance de septembre à 207 euros, et de 50 centimes sur l'échéance de décembre à 206,50 euros, pour plus de 21 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, progressait de 2,50 euros sur l'échéance de juin à 222,75 euros, et de 2,50 euros également sur l'échéance d'août à 218 euros, pour environ 700 lots échangés.

« Pour le moment, le marché suit plutôt le maïs et dans une moindre mesure le soja américain », a commenté Paul Désert-Cazenave, responsable de l'analyse de marché chez Logaviv, qui a évoqué « des craintes climatiques pour le début des semis aux États-Unis ». « Ça a démarré fortement côté maïs, mais ça pourrait ralentir avec une vague de froid dans les prochains jours », a-t-il ajouté. « Le blé est suiveur depuis ce matin, avec des amplitudes de prix moins élevées. On est vraiment dans le "weather market" » (fluctuations de prix liées à la météo, traditionnellement au printemps), a-t-il conclu. Autre facteur suscitant des craintes chez les producteurs, notamment français, « les prévisions météorologiques qui font état d'absence de précipitations pour les dix jours à venir », a souligné le cabinet Agritel dans une note publiée lundi.

En fin de semaine dernière, le baromètre CéréObs de FranceAgriMer faisait état de conditions de culture bonnes à très bonnes pour le blé en retrait de seulement un point à 86 %, après le premier épisode de gel. En orges d'hiver, ce baromètre recule de deux points avec 83 % de cultures bonnes à excellentes. En orges de printemps, l'impact est plus significatif, à 88 % contre 92 % la semaine précédente. Les grandes cultures qui ont été le plus touchées à ce stade sont les betteraves et le colza.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous