Chicago Les conditions météo aux États-Unis font bondir le blé

AFP

Des conditions météorologiques particulièrement défavorables aux récoltes de blé ont fait bondir le cours de la céréale lundi à Chicago (+ 3,92 %), qui a entraîné dans son sillage les prix du maïs et du soja.

« Le marché s'inquiétait la semaine dernière du blizzard qui sévit dans les États du Dakota et plus généralement dans la partie nord de la région des  Plaines (dans le centre des Etats-Unis, ndlr) et retarde les semis du blé de printemps », rappelle Mike Zuzolo du cabinet Global Commodity Analytics. « Dans le même temps, les températures devraient monter cette semaine à plus  de 30 degrés dans certaines parties du Kansas, du Texas et de l'Oklahoma », la  principale zone de production du blé d'hiver, ajoute-t-il. « Le peu d'humidité qui pouvait rester dans le sol et le sous-sol de cette zone frappée par la sécheresse depuis plusieurs mois devrait s'évaporer », note-t-il. « Certains de mes clients basés dans ces régions m'ont déjà dit que si la météo ne s'améliorait pas d'ici la fin du mois d'avril, ils devraient tout arracher et éventuellement planter du sorghum ou des oléagineux comme du colza ou du soja », rapporte le spécialiste.

Les cours du maïs et du soja sont de leur côté surtout tirés selon lui par la hausse des prix du blé. Pour Steve Georgy de la maison de courtage Allendale, le marché reste aussi soutenu par les tensions commerciales persistantes entre les États-Unis et la Chine, qui avaient fait grimper les cours du soja la semaine dernière. « La situation s'est un peu calmée mais il suffit d'un tweet (du président Donald Trump, ndlr) pour relancer les spéculations », avance-t-il. Les acteurs du marché se préparent par ailleurs à la publication mardi du rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde (Wasde). « Les principales estimations nous rappellent que l'offre de maïs et de soja est encore largement abondante dans le monde », souligne Steve Georgy.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le contrat le plus actif, a terminé lundi à 3,9075 contre 3,8850 dollars vendredi. Le boisseau de blé pour mai, le contrat le plus échangé, a fini à 4,9075 dollars contre 4,7225 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour la même échéance, également le contrat le plus échangé, a clôturé à 10,4700 dollars contre 10,3375 dollars en fin de semaine dernière.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous