Euronext Les cours des céréales en progression, bonnes exportations françaises

AFP

Paris, 11 mai 2016 (AFP) - Les cours européens des céréales progressaient mercredi à la mi-journée, sur fond de stocks et de perspectives de production abondantes pour le blé dans le monde, mais aussi d'exportations françaises dynamiques.

L'établissement public FranceAgriMer a ainsi revu à la hausse mercredi son objectif d'exportations de blé français vers les pays tiers (hors UE), à 12 millions de tonnes pour la campagne 2015/2016. Les bonnes ventes de blé français tiennent principalement à sa compétitivité, « très marquée voire absolue depuis le début de la campagne », a déclaré Olivia Le Lamer, chef de l'unité grandes cultures de FranceAgriMer. 10,2 Mt ont déjà été exportées au 6 mai, « avec une première semaine de mai très dynamique à 400.000 tonnes », a-t-elle souligné

Les exportations ont été particulièrement bonnes vers le Maroc (1,9 Mt à fin avril), dont la production de blé devrait être amputée de moitié en raison de la sécheresse, faisant bondir les importations de 40 %, selon le Conseil international des céréales (CIC).

Néanmoins, le stock de blé français restant à la fin de la campagne commerciale au 30 juin devrait être le plus élevé depuis des années, à environ 6,4 Mt selon les nouvelles prévisions de FranceAgriMer. Ce niveau s'explique par l'ampleur de la récolte 2015, qui avait atteint le niveau record de 41 Mt, mais aussi par la réticence des agriculteurs à mettre leur moisson sur le marché ces derniers mois, dans l'espoir que les prix très bas finissent par remonter.

Ce comportement est devenu tellement répandu que FranceAgriMer a désormais décidé de présenter dans son rapport mensuel une estimation des stocks de blé non encore vendus et détenus dans les fermes par les agriculteurs, ont annoncé ses responsables mercredi. Cette estimation s'élève pour le mois de mai à 2,5 Mt.

Sur Euronext vers 15 h 30 (13 h 30 GMT), la tonne de blé gagnait 75 centimes sur l'échéance de septembre à 160,25 euros ainsi que sur celle de décembre à 166,75 euros. 11.500 lots environ avaient été échangés.

Le maïs gagnait 1 euro sur l'échéance de juin à 162,25 euros et 75 centimes sur celle d'août à 167,50 euros. Quelque 500 lots avaient changé de main.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous