Céréales Les cours du blé en baisse vendredi, faute de « stress » pour les acheteurs

AFP

Les prix du blé terminaient la semaine en baisse vendredi, au dessous du seuil de résistance de 198 euros, tandis que le contrat de septembre glissait bien plus bas, sur des considérations techniques.

Vers 16 h (14 h) sur Euronext, la tonne de blé perdait 1,75 euro sur l'échéance de décembre à 196,50 euros, et 1,50 euro sur celle de mars, à 199 euros, pour 30 452 lots échangés. Le contrat de septembre, qui clôt lundi, abandonnait pour sa part 8,75 euros, à 194 euros la tonne.

« Il est courant que sur un marché à terme, les derniers jours de l'échéance voient des mouvements erratiques de prix liés au manque de liquidité sur le marché », a rappelé un courtier.

Jeudi soir, il ne restait que 1 930 lots en livraison sur l'échéance de septembre, contre 235 216 pour l'échéance décembre, qui devient le contrat de référence désormais. La tendance sous-jacente du marché reste baissière, l'échéance décembre ayant cassé le seuil de support de 198 à 198,50 euros vendredi matin.

« Il y a du blé russe à vendre tant qu'on en veut, et pour l'instant aucun stress pour les acheteurs », selon cet analyste.

La tonne de maïs, elle, suivait, comme ces derniers jours, le blé, reculant de 2 euros sur l'échéance de novembre, à 178 euros, ainsi que sur celle de janvier, à 180,50 euros, pour 1 027 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous