Chicago Les cours du maïs et du blé affectés par la hausse du dollar

Afp

CHICAGO, 20 mars 2014 (AFP) - Les cours du maïs et du blé ont reculé jeudi à Chicago, affectés par la hausse du dollar et la crainte de voir ces produits agricoles entraînés dans la crise ukrainienne. Le soja a de son côté été soutenu par des ventes à l'étranger correctes.

La hausse du billet vert face aux principales devises mondiales, déclenchée mercredi par des propos de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) suggérant un relèvement anticipé des taux d'intérêt aux États-Unis, « a un effet négatif sur les cours du maïs et du blé car cela renchérit leur coût à l'exportation », a remarqué Mike Zuzolo de Global Commodity Analytics and Consulting.

Les cours des deux céréales ont aussi pâti selon lui de l'annonce en cours de séance d'une intervention de Barack Obama, qui a brandi la menace de sanctions contre des « secteurs-clé » de l'économie russe en représailles au rattachement de la Crimée à Moscou. « Cela a un peu fait peur au marché puisque la nourriture a déjà été utilisée comme une arme politique, comme lors de l'embargo américain sur les exportations de céréales à destination de l'URSS au début des années 1980 », a souligné Mike Zuzolo.

Pour Jason Britt, les cours du blé, ont aussi été victimes de prises de bénéfices après avoir clôturé la veille à leur plus haut niveau en dix mois. Par ailleurs, les prévisions météorologiques « prévoient un peu de pluies à moyen terme sur la région des Plaines (une importante zone de production du blé), ce qui devrait permettre à la récolte d'hiver, affectée par la sécheresse, de regagner en qualité », a noté le spécialiste.

Sur le marché du soja, les cours ont débuté la séance en nette hausse après la publication des chiffres hebdomadaires sur les ventes à l'étranger. Les commandes de soja américain issu de la campagne 2013/2014 ont en effet atteint plus de 200.000 tonnes au cours de la semaine du 7 au 13 mars, se situant dans la fourchette haute des attentes du marché, selon le rapport hebdomadaire du ministère américain de l'Agriculture (USDA). « Alors que le niveau des réserves de soja est déjà très bas aux Etats-Unis, cela relance les questions sur la capacité du pays à couvrir ses besoins », a souligné Mike Zuzolo.

Mais les cours ont effacé la majeure partie de leurs gains en cours de séance alors que se renforçaient les rumeurs sur l'annulation de commandes de soja brésilien par des acheteurs chinois, dont le besoin en oléagineux s'est amoindri en raison d'une épidémie de grippe aviaire touchant les élevages de volailles et d'une baisse de la production porcine. « Il y aurait 12 à 20 cargos, déjà en route vers la Chine, qui seraient concernés », a expliqué Jason Britt. « Apparemment les acheteurs tentent de les annuler et certains d'entre eux sont déviés vers les Etats-Unis. »

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé jeudi à 4,7850 dollars contre 4,8775 dollars la veille. Le boisseau de blé pour la même échéance a clôturé à 7,0375 dollars contre 7,1575 dollars mercredi. Le boisseau de soja également pour livraison en mai s'est établi à 14,3375 dollars contre 14,3125 dollars à la précédente clôture. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous