Chicago hebdo Les cours du maïs et soja fluctuent au gré d'une météo changeante

Afp

Chicago, 20 juin 2014 (AFP) - Les cours du maïs et du soja ont fluctué au cours des dernières séances au gré de la météo, quasi idéale en début de semaine puis plus menaçante, tandis que les prix du blé ont reculé malgré les craintes sur la qualité de la récolte d'hiver.

Culture de soja Au dernier relevé, la qualité de la récolte de soja était bien supérieure
à la moyenne des années précédentes. (©Terre-net Média)

Le marché du maïs s'était nettement déprécié ces derniers temps, la récolte profitant d'un temps chaud et juste parsemé de quelques averses, ce qui laissait espérer une production abondante. Mais des pluies diluviennes sont tombées sur le Midwest cette semaine, parfois accompagnées de grêles et de tornades comme dans le Nebraska, ou d'inondations dans le Minnesota. « On s'inquiète des dégâts que cela a pu causer et de la possibilité que certains dommages sur la récolte soient irréversibles », a relevé Bill Nelson de Doane Advisory Services en soulignant qu'il était prévu de nouvelles précipitations dans les jours à venir.

« Cela attire l'intérêt d'acheteurs spéculatifs ». Les cours du maïs ont aussi été soutenus selon lui par un rapport des autorités américaines faisant état d'une production hebdomadaire record d'éthanol, un biocarburant à base de maïs notamment. Le ministère américain de l'Agriculture, l'USDA, « va sans doute réviser à la baisse ses estimations de stocks de fin de campagne », a relevé le spécialiste. Du côté du blé, « les rendements et la qualité de la récolte sont un souci », ont indiqué les spécialistes d'Allendale. En raison de conditions particulièrement rigoureuses cet hiver, les acteurs du marché ne s'attendaient pas à une très bonne moisson. « Mais la moisson vient de débuter et les premiers échos des agriculteurs, c'est que la situation est encore pire que prévu », a souligné Bill Nelson.

Mêmes aléas climatiques pour le soja que pour le maïs

Par ailleurs, le Brésil n'est pas parvenu à acheter tout le blé dont le pays a besoin auprès de l'Argentine. « Comme ils ont vraiment besoin de blé de qualité supérieure et qu'ils ne peuvent pas l'avoir en Amérique du Sud, ils devraient se tourner vers le Canada et les Etats-Unis », a indiqué M. Nelson. Mais en cours de séance vendredi, les prix se sont repliés, rattrapés par la tendance à la baisse observée sur le marché du blé depuis début mai. Les cours du soja ont de leur côté été soumis aux mêmes aléas climatiques que ceux du maïs. Mais au dernier relevé, la qualité de la récolte était bien supérieure à la moyenne des années précédentes. Les prix sont aussi mis sous pression par l'afflux de cargaisons en provenance d'Amérique du Sud « qui permet de compenser le fait que les réserves de soja américain sont très basses », a souligné M. Nelson.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en septembre, désormais considéré comme le contrat de référence pour l'ensemble des campagnes en cours, a terminé vendredi à 4,4825 dollars contre 4,4300 dollars à la clôture il y a une semaine (+ 1,19 %). Le boisseau de blé pour la même échéance s'est établi à 5,9325 dollars contre 5,9650 dollars vendredi dernier (- 0,54 %). Le boisseau de soja pour livraison en août, le plus regardé pour l'ensemble de la production en cours, a clôturé à 13,6150 dollars contre 13,6950 dollars en fin de semaine dernière (- 0,58 %). 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous