Chicago Les cours du soja bondissent après la trêve entre Pékin et Washington

AFP

Les cours du soja ont nettement progressé lundi à Chicago après la trêve commerciale actée en marge du G20 entre Washington et Pékin, entraînant dans leur sillage les prix du maïs et du blé.

Le président américain Donald Trump s'est engagé à suspendre l'entrée en vigueur de nouveaux droits de douane sur des importations chinoises pour une période de 90 jours, le temps de laisser une chance à la négociation. Le dirigeant chinois a de son côté, selon le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, accepté d'acheter davantage de produits américains, notamment des produits agricoles. Et le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow a assuré pour sa part qu'il s'attendait à ce que la Chine lève « rapidement » les taxes douanières sur les produits agricoles américains. De quoi rasséréner les producteurs américains de soja, qui ont exporté l'an dernier le tiers de leurs récoltes en Chine mais sont touchés de plein fouet depuis juillet par les taxes à l'importation de 25 % imposées par Pékin sur le soja récolté aux États-Unis.

La perspective « de voir les Chinois de nouveau acheter des produits agricoles américains et de voir la situation revenir à la normale » a alimenté la hausse des cours lundi, selon Steve Georgy de la maison de courtage Allendale.

Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, est repassé pour la première depuis août au-dessus de la barre des 9 dollars. Il a clôturé à 9,0575 dollars contre 8,9475 dollars vendredi. Toutefois, a ajouté Steve Georgy, « il faut raison garder car rien n'est sûr pour l'instant » : aucun détail n'a été donné sur l'ampleur ou le calendrier des mesures évoquées par les responsables américains et chinois. De plus, « la demande totale de soja en Chine a baissé et la récolte brésilienne, dont les moissons vont bientôt commencer, devrait atteindre un record », ont rappelé les analystes de Commerzbank. Ces deux éléments « devraient réduire la demande pour le soja américain même si la Chine fait des concessions », ont-ils ajouté.

En l'absence d'autres nouvelles majeures, la hausse des prix du soja a en tout cas profité aux prix du maïs et du blé. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a fini à 3,8200 dollars contre 3,7775 dollars vendredi. Le boisseau de blé pour mars, également le plus échangé, a terminé à 5,2125 dollars contre 5,1575 dollars à la précédente clôture.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous