Revue des frets maritimes Les frets secs volatils, les pétroliers baissent

AFP

Les prix des transports de matières premières sèches ont été assez volatils la semaine dernière, tandis que ceux des pétroliers de brut et de produits raffinés s'affichaient en repli.

Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a fini vendredi à 1 201 points, peu changé après les 1 207 points relevés une semaine auparavant.

Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires « Capesize », forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a pour sa part diminué assez franchement, à 1 479 points contre 1 592 points. Les analystes du courtier Fearnleys ont noté que « les marchés de l'Atlantique nord et sud ont peiné en raison d'une faible activité ».

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie « Panamax », a fini en revanche en hausse soutenue à 1 615 points, contre 1 500 une semaine auparavant.

« En général le sentiment a été positif, avec une hausse des taux dans les deux hémisphères » du globe, ont relevé les analystes de Fearnleys au sujet de cette catégorie spécifique de navires. Du côté des pétroliers en revanche, l'évolution a été beaucoup plus unidirectionnelle.

Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 580 points vendredi, contre 600 points sept jours plus tôt.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Chargement des commentaires


Contenu pour vous