Production mondiale de blé 2014/2015 Premières prévisions contrastées pour l’hémisphère sud

Terre-net Média

Dans sa note de conjoncture mensuelle, FranceAgriMer dresse un premier panorama de la production de blé dans l’hémisphère sud et notamment en Australie, Argentine et Brésil.

MoissonneuseEn Australie, les perspectives de production en blé sont revues à la baisse. (©Terre-net Média)

Les volumes récoltés dans les pays de l'hémisphère sud conditionneront en partie la conjoncture de la seconde moitié de la campagne 2014/2015.

« Les perspectives de production de l’Australie se sont dégradées en raison des conditions très sèches qui ont prévalu dans les principales zones de production. Le Cic revoit à la baisse son estimation du mois dernier, à 24 Mt (- 1 Mt), tandis que beaucoup d’analystes travaillent avec un volume de seulement 22-23 Mt.

En Argentine, la production 2014/15 devrait s’établir à 12 Mt (9,2 Mt produites en 2013). Pour autant, des pluie excessives pourraient avoir dégradé la qualité. À l’exportation, des interrogations subsistent sur la politique de commercialisation du blé qui sera menée par le gouvernement, pris entre le besoin de devises (dont le secteur agricole est le premier pourvoyeur) et la volonté de juguler l’inflation. Pour l’heure, le gouvernement a octroyé, le 25 octobre dernier, un contingent de 0,4 Mt sur la récolte 2013 dont on estime que les agriculteurs détiennent encore environ 3 Mt. Par la suite (le 6 novembre), un autre contingent de 1,5 Mt a été accordé pour la campagne 2014/15, pour exportation à partir du 15 décembre. Ce volume devrait permettre de couvrir les besoins du Brésil, principal acheteur du blé argentin, pour les mois de décembre et janvier.

La production du Brésil a été revue à la hausse par rapport à 2013, à 7 Mt (+ 1,5 Mt), mais le blé brésilien est peu adapté aux spécifications requises par la meunerie locale, de sorte qu’il est souvent réexporté vers les pays d’Afrique du Nord qui l’utilisent en mélange. Faute de visibilité sur le disponible argentin, le Brésil continue donc de s’approvisionner en blé de qualité auprès des États-Unis, mais pour un volume sensiblement inférieur à l’an dernier. Au 23 octobre, les volumes contractés s’élèvent à 1,5 Mt contre 3,1 Mt l’an dernier à la même date (dont 1,3 Mt de Hrw, 3 Mt en 2013). »

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous