Chicago hebdo Les prix du blé et du maïs rebondissent, le soja reste ferme

Afp

Les prix du maïs et du blé ont rebondi cette semaine à Chicago, et ceux du soja sont restés fermes, soutenus par des achats à bon compte après les forts replis de la semaine passée et la crainte d'une météo peu clémente en juillet.


La semaine dernière, les Usa ont vendu moins de blé mais
plus de maïs et de soja que la semaine précédente.
(© Terre-net Média)

Les cours du blé et du maïs avaient chuté de plus de 7 % la semaine passée après un rapport du département américain de l'Agiculture (Usda) sur les stocks et les surfaces cultivées du pays qui avait bouleversé les attentes du marché, notamment parce que les stocks actuels de ces deux céréales avaient été estimés à des niveaux beaucoup plus abondants. « Les prix se sont repliés. Du point de vue de l'acheteur et avec un dollar qui reste peu cher, les cours sont attractifs », a expliqué Bill Nelson, de Doane Advisory Services.

D'autant que les investisseurs ont vu pendant la semaine d'importants achats de la Chine, qui s'est procurée du maïs, à la fois pour les récoltes actuelles et celles à venir. Le relevé des ventes hebdomadaires de l'Usda publié vendredi, avec un jour de retard à cause du décalage causé par un lundi férié, a montré que les Etats-Unis avaient vendu moins de blé mais plus de maïs et de graines de soja au cours de la semaine achevée le 30 juin par rapport à la semaine précédente. 

Les acteurs du marché ont tous ajusté leurs prévisions après le choc du rapport de la semaine passée

L'autre facteur de soutien a été les changements dans les prévisions météorologiques. « La semaine dernière, le temps était prévu comme très tempéré, mais maintenant les prévisions tablent sur des températures un peu menaçantes, principalement pour le maïs », a indiqué Rich Nelson, d'Allendale. Des températures élevées sont attendues au cours de la deuxième période de juillet, en pleine période de pollinisation du maïs, tardive cet été à cause des retards pris dans le semis. Les investisseurs surveilleront la semaine prochaine la publication du rapport mensuel de l'Usda sur l'état de l'offre et de la demande. « Si l'Usda suit sa façon de procéder habituelle, ils vont ajuster leurs estimations de surfaces cultivées », a observé Bill Nelson. Les acteurs du marché ont tous ajusté leurs prévisions après le choc du rapport de la semaine passée, et la question est de savoir l'ampleur des changements qu'effectuera l'Usda, a ajouté l'analyste.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en septembre a fini vendredi à 6,4225 dollars, contre 6,0675 dollars une semaine plus tôt sur le Chicago Board of Trade, en hausse de 5,8 %.
Le boisseau de blé à échéance septembre est remonté 6,5125 dollars, contre 6,1225 dollars une semaine auparavant, reprenant 6,4 %.
Le contrat de soja pour livraison en novembre s'est établi à 13,4650 dollars, contre 13,1250 dollars sept jours plus tôt, soit un bond de 2,6 %.

Pour surveiller les cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous