Marchés agricoles européens Les prix du blé repartent en fanfare, tirés par les cours aux États-Unis

AFP

Les cours du blé européen étaient de nouveau en hausse lundi sur le marché Euronext, repassant au-dessus de la barre des 180 euros/tonne pour l'échéance la plus rapprochée, tirés par les craintes de déficit hydrique aux États-Unis.

Peu après 16 h 00 (14 h 00 GMT), les cours du blé gagnaient 2,50 euros sur l'échéance de septembre et 2,25 euros sur celle de décembre, à respectivement 181,50 euros la tonne et 187,75 euros, dans un volume d'échanges supérieur à 34 000 lots. Selon le cabinet Agritel, les blés de printemps nord-américains sont nettement affectés par la vague de chaleur qui sévit depuis plusieurs semaines maintenant, et le marché anticipe une nouvelle réduction des estimations de récolte cette semaine.

En Europe, les récoltes de blé s'annoncent très hétérogènes, globalement décevantes en quantité mais avec des qualités globalement satisfaisantes. En France, le ministère de l'agriculture a signalé un net redressement des rendements des cultures d'hiver par rapport à l'année historiquement basse de 2016. Néanmoins le gel, le manque de pluie et la vague de chaleur de juin limitent le potentiel de redressement.

Une production de blé tendre estimée à 36,2 millions de tonnes

Selon les estimations d'Agreste, le service statistique du ministère français de l'agriculture, la production de blé tendre 2017 s'élèverait à 36,2 millions de tonnes (Mt), soit une hausse de 31 % par rapport à 2016 (27,6 Mt en 2016), et un niveau équivalent (+ 1,5 %) à la moyenne des années 2012-2016. Les rendements de blé dans les départements lorrains seraient toutefois 20 % plus faibles que la moyenne 2012-2016, en raison du manque de pluie et du gel. En blé dur, la production augmenterait de 20 % sur un an et de 11 % par rapport à la moyenne 2012-2016.

En maïs, en France, les surfaces semées de maïs grain (y compris semences) sont estimées à 1,4 million d'hectares, en baisse de 1,2 % sur un an et de 15 % par rapport à la moyenne 2012-2016. Pour le maïs-fourrage, elles seraient stables sur un an à 1,4 million d'hectares. Lundi après-midi, les cours du maïs étaient en nette hausse aussi, gagnant 2 euros la tonne à 175,50 euros pour l'échéance d'août, et 1,75 euro à 173,50 pour l'échéance de novembre dans un volume d'échanges confidentiel, à peine supérieur à 150 lots. 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

Chargement des commentaires


Contenu pour vous