Chicago hebdo Les rendements et la production pèsent sur le cours du maïs

AFP

Le cours du maïs a été orienté à la baisse cette semaine à Chicago sous l'effet de rendements et d'une production anticipés en hausse par un rapport américain, tandis que le soja et le blé ont progressé.

Production de maïsLes estimations de production de maïs cette année culminent à 14,57 milliards de boisseaux et le rendement anticipé est « à un niveau record » de 175,4 boisseaux par acre. (©Terre-net Média)

« Les récoltes de maïs poursuivent leur montée en puissance », a commenté Dewey Strickler de Watch Market Advisors. Selon un rapport mensuel publié jeudi par le département américain de l'agriculture (USDA) sur les anticipations d'offre et de demande de produits agricoles dans le monde, les estimations de production de maïs cette année culminent à 14,57 milliards de boisseaux et le rendement anticipé est « à un niveau record » de 175,4 boisseaux par acre soit 3,6 boisseaux de plus que les anticipations du mois dernier.

« S'il était réalisé ce serait le niveau de rendement le plus élevé dans l'histoire, battant celui de l'an dernier à 174,6 boisseaux par acre », a estimé CHS Hedging. Le cours a baissé malgré une forte progression des ventes américaines à l'étranger sur la semaine terminée le 2 novembre, à 2,36 millions de tonnes.

Le soja a connu une forte actualité chinoise cette semaine avec l'annonce d'une progression des importations dans le pays à 5,86 millions de tonnes en octobre, « un nouveau record pour un mois d'octobre, et (une progression de) 12,4 % sur l'an dernier » selon les analystes d'Allendale. En pleine visite du président Donald Trump en Chine, les importateurs chinois se sont par ailleurs engagés à acheter 12 millions de tonnes de l'oléagineux aux Etats-Unis pour la saison 2017-2018 via la signature d'une lettre d'intention au Conseil américain des exportations.

Abondance du blé

Sur le front météorologique, « les conditions en Amérique du Sud se sont améliorées lors des derniers jours », avec la présence de pluies au Brésil favorisant les semis de soja, selon Bill Nelson de Doane Advisory Services.

Le blé s'est quant à lui apprécié, renforcé par des ventes hebdomadaires américaines à l'étranger en hausse par rapport aux quatre semaines précédentes, à 782.000 tonnes. Les estimations de stocks mondiaux ont par ailleurs été revues à la baisse par rapport au mois dernier dans le rapport mensuel de l'USDA, à 267,53 millions de tonnes (- 600.000 tonnes). « Cependant cela reste 4,6 % de plus qu'il y a un an, ce qui reflète l'abondance » de la céréale sur le marché, a jugé Dewey Strickler.

La hausse du cours du blé a été lestée par l'annonce mardi par le ministère de l'agriculture russe de prévisions de récoltes de 136 millions de tonnes cette année, soit davantage que le précédent record datant de 1978.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 3,4350 dollars contre 3,4825 dollars vendredi dernier à la clôture (- 1,38 %). Le boisseau de blé pour décembre, là encore le contrat le plus échangé, a fini à 4,3150 dollars contre 4,2575 dollars il y a une semaine (+ 1,33 %). Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus actif, a clôturé la semaine à 9,8700 dollars contre 9,8675 dollars vendredi dernier (+ 0,03 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous