Chicago hebdo Les risques météo soutiennent maïs, blé et soja

AFP

Les prix du blé et du soja ont progressé cette semaine à Chicago et ceux du maïs ont légèrement reculé, soutenus par les risques météorologiques qui menacent les récoltes aussi bien aux Etats-Unis qu'en Amérique du Sud.

Champs agricoles   Les prix des produits agricoles sont encouragés par un environnement favorable pour les matières premières, avec la hausse des cours du pétrole et les chiffres meilleurs que prévu sur l'inflation américaine. (©Terre-net Média)

Le début de la semaine a pourtant été chaotique, les cours du maïs et du soja plongeant après un rapport du ministère américain de l'agriculture (USDA) qui a révisé à la hausse ses estimations de rendement dans les champs des Etats-Unis.    

Cette rectification a pris de court les marchés qui s'attendaient plutôt à ce que l'USDA abaisse ses prévisions dans la mesure où le manque de précipitations affecte depuis deux mois le centre des Etats-Unis. Mais les prix se sont ensuite repris.

Pour le soja, ils ont été aidés par les solides ventes de l'oléagineux à l'étranger, toujours portés par le fort appétit des Chinois. L'attention du marché a aussi commencé à se tourner vers l'Amérique du Sud, où débute la saison des semis. « Selon certaines prévisions, il est possible que revienne dans les prochains mois le phénomène météorologique de la Nina dans l'océan Pacifique », a souligné Bill Nelson de Doane Advisory Services. Or « la Nina apporte généralement avec elle des températures plus fraîches, ce qui pourrait affecter les rendements en Amérique du Sud », a-t-il ajouté.

Baisse des stocks mondiaux de blé

Les investisseurs se préoccupent aussi des pluies abondantes qui arrosent actuellement l'Argentine. « Certains évoquent la possibilité que ces précipitations y empêchent les agriculteurs de planter du maïs », a relevé Bill Nelson. Pendant ce temps-là aux Etats-Unis débutent actuellement les moissons de maïs, avant celles de soja à la fin du mois. « En raison des températures inférieures à la normale ces dernières semaines, le développement de la récolte de soja est un peu retardé », a remarqué Dewey Strickler de Ag Watch Markets Advisors. « Cela ne devrait toutefois pas causer de panique car il n'y a pas de gel prévu dans les dix prochains jours », a-t-il ajouté.

Du côté du blé, les prix ont profité de la légère révision à la baisse par l'USDA de son estimation des stocks mondiaux. Reste qu'à leurs niveaux actuels, particulièrement bas, « les agriculteurs américains ne sont pas vraiment incités à semer du blé d'hiver, sauf s'ils prévoient de planter à la suite du soja » dans les mêmes champs au printemps prochain, a indiqué Dewey Strickler.

De façon générale, les prix des produits agricoles sont aussi encouragés selon Bill Nelson, par un environnement favorable pour les matières premières, avec la hausse des cours du pétrole et les chiffres meilleurs que prévu sur l'inflation américaine.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le contrat le plus actif, a clôturé vendredi à 3,5475 dollars contre 3,5675 dollars en fin de semaine précédente (- 0,56 %). Le boisseau de blé pour décembre, là encore le contrat le plus échangé, a terminé à 4,4900 dollars contre 4,3775 dollars vendredi dernier (+ 2,57 %). Le boisseau de soja pour novembre, contrat le plus actif, a fini à 9,6875 dollars contre 9,6200 dollars il y a une semaine (+ 0,70 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous