Rapport Wasde Les stocks mondiaux de soja révisés à la baisse, maïs et blé assez stables

Afp

PARIS, 10 mars 2014 (AFP) - Les Etats-Unis ont révisé légèrement à la baisse leurs évaluations des stocks mondiaux et américains de soja pour le mois de mars, en raison de fortes exportations américaines, tandis que les réserves de maïs et blé restaient assez stables.

Le ministère de l'Agriculture américain (Usda) table dans son rapport mensuel sur l'état de l'offre et de la demande sur un stock mondial de graines de soja de 70,6 millions de tonnes, contre 73 millions le mois précédent. Les stocks américains sont révisés en légère baisse, d'un peu plus de 4 millions de tonnes à 3,95 millions de tonnes, en raison de « fortes ventes et chargements en février ». Février a été marqué par de fortes exportations américaines, en particulier vers la Chine, alors que la récolte sud-américaine de soja tarde à prendre le relais. « L'Usda est timide et n'ose pas trop faire diminuer le stock américain », de peur de faire trop réagir les marchés, estime Pierre-Antoine Allard, analyste chez Agritel. « Tout le monde s'attendait à ce qu'ils répondent à la fermeté des prix du soja, mais c'est un rapport entre deux eaux, sans direction claire et nette », estime Damien Vercambre, de la société Inter-Courtage.

Le gouvernement américain revoit par ailleurs à la baisse de 1,5 million de tonnes les prévisions de production de soja au Brésil, à 88,5 millions en raison du « temps chaud et sec dans le Sud alors que la plupart de la récolte en était au stade de la floraison ».

En blé, les stocks mondiaux sont revus en hausse de 80.000 tonnes, à 183,8 millions, en raison d'une hausse de la production en Inde et en Australie. A noter, « l'augmentation sensible des exportations européennes », avec 1,5 million de tonnes supplémentaires, relève Pierre-Antoine Allard. La demande, en hausse de la part du Maghreb et du Moyen-Orient, « se concentre sur l'origine européenne », explique-t-il.

En maïs, le stock mondial est relevé à près de 158,5 millions de tonnes, en hausse d'un 1,2 million de tonnes grâce aux stocks indonésiens et à la production chinoise. Mais le stock américain est revu à la baisse d'un peu plus de 600.000 tonnes, à 36,9 millions, grâce à des exportations en hausse du même volume, à 41,2 millions de tonnes. « Cela reste un stock confortable mais signifie qu'on a sous-estimé la consommation », souligne Pierre-Antoine Allard. Les cours du blé, du maïs et du soja étaient en baisse à la bourse de Chicago, peu après la publication du rapport. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous