Chicago Maïs, blé et soja aidés par l'espoir d'un apaisement entre Pékin et Washington

AFP

Les cours du maïs, du blé et du soja ont terminé en légère hausse mardi, continuant à profiter de l'espoir d'avancées dans les négociations commerciales entre Washington et Pékin.

« Si on regarde ce qui se passe sur les autres marchés, en particulier à la Bourse de New York (où les indices chutaient en fin de séance), les marchés agricoles s'en tirent plutôt bien », a estimé Jason Britt, de Central States Commodities. « Même si des doutes commencent à émerger, la perspective d'un apaisement des relations entre la Chine et les États-Unis continue à faire grimper les cours du soja et, dans leur sillage, les cours du maïs et du blé », a-t-il commenté.

Les prix de l'oléagineux avaient déjà beaucoup progressé lundi après le sommet entre les présidents américain, Donald Trump, et chinois, Xi Jinping, samedi à Buenos Aires. Selon la Maison Blanche, le chef d'État chinois s'y est notamment engagé à acheter plus de produits américains, dont des denrées agricoles. Mais Pékin n'a apporté aucun détail sur cette promesse, ni en terme de calendrier, ni en terme de promesses. « Ce manque de détails fait tiquer les acteurs du marché », a souligné Jason Britt. « Mais, pour l'instant, l'optimisme sur une sorte de compromis à venir semble continuer à prévaloir », a-t-il ajouté.

Les cours du maïs ont notamment profité, selon les analystes de la maison de courtage Allendale, de rumeurs sur l'achat imminent par la Chine de 10 millions de tonnes de maïs. Mais « il est tellement rare de voir la Chine acheter du maïs américain qu'une commande d'une telle ampleur semble trop grosse pour être vraie », ont-ils ajouté. Les cours ont aussi été aidés pendant la majeure partie de la séance par le repli du dollar face aux principales devises, une évolution qui a tendance à rendre les produits américains plus compétitifs sur le marché mondial. Même si le billet vert s'est finalement redressé en fin de journée mardi, « son accès de faiblesse a temporairement joué en faveur du prix des céréales, en particulier du blé », a estimé Jason Britt.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a fini à 3,8475 dollars, contre 3,8200 dollars lundi. Le boisseau de blé pour mars, également le plus échangé, a terminé à 5,2250 dollars, contre 5,2125 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, a clôturé à 9,1175 dollars, contre 9,0575 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous