Chicago Maïs, blé et soja en baisse, le marché prudent avant un rapport

AFP

Les cours du maïs, du blé et du soja ont reculé mercredi à Chicago, les investisseurs restant prudents avant la diffusion d'un important rapport et avant d'en savoir plus sur les conséquences de l'ouragan Michael.

La publication jeudi des chiffres mensuels du ministère américain de l'Agriculture sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde (Wasde) est « l'élément qui fait le plus parler » les acteurs du marché, faisaient remarquer les analystes de la maison de courtage Allendale. 

Selon les anticipations, les autorités devraient notamment remonter leurs prévisions de rendement de maïs et de soja, déjà à des niveaux record.

Les moissons pour leur part avancent plus ou moins comme prévu malgré les importantes pluies qui sont récemment tombées sur le centre des États-Unis. Selon un rapport hebdomadaire diffusé mardi soir, les moissons de maïs étaient au 7 octobre effectuées à hauteur de 34 %, comme prévu, tandis que les moissons de soja étaient réalisées à hauteur de 32 %, soit un peu moins qu'anticipé (35 %). La récolte de blé d'hiver de son côté était semée à hauteur de 57 %, contre 56 % attendu.

Les acteurs du marché observent également l'avancée du puissant ouragan Michael, qui a atteint mercredi les côtes de la Floride et devrait ensuite s'affaiblir en traversant le sud-est des États-Unis d'ici jeudi.

Autre élément important : le président américain a confirmé mardi avoir demandé à son administration d'autoriser la vente toute l'année à la pompe de carburant contenant jusqu'à 15 % d'éthanol (E15). L'utilisation du E15 est actuellement interdite en été pour éviter l'émission de particules polluantes sous des températures élevées et ce carburant particulièrement riche en éthanol n'est en conséquence pas disponible dans toutes les stations-essence. Mais si son utilisation se répand, cela devrait doper l'utilisation de maïs. Les agriculteurs américains pourraient en conséquence décider de planter l'an prochain plus de maïs et moins de soja, affecté par les sanctions chinoises.

Du côté du blé, les cours avaient profité mardi de l'annonce d'une vente importante au Bangladesh. « Mais il faudrait voir deux à trois semaines de chiffres montrant vraiment une amélioration des ventes à l'étranger pour déclencher un réel rebond des prix», a estimé Ryan Etner d'Allendale.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé mercredi à 3,6275 dollars contre 3,6450 dollars la veille. Le boisseau de blé pour décembre a fini à 5,1050 dollars contre 5,1500 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour novembre, également le contrat le plus échangé, a terminé à 8,5225 dollars contre 8,6300 dollars mardi.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous