Chicago hebdo Maïs, blé et soja montent entre sécheresse et commerce

AFP

Les cours du blé, du maïs et du soja ont avancé cette semaine à Chicago, profitant du temps sec dans plusieurs pays tout en étant ballotés par les gros titres liés à la guerre commerciale sino-américaine.

Port céréalier Le cours du maïs a bénéficié d'une forte hausse des prix du blé en Europe en raison des conditions de sécheresse qui y sévissent actuellement. (©Terre-net Média)

Après avoir progressé en début de semaine grâce à une détente des relations entre les Etats-Unis et la Chine, le cours du soja a pris le chemin inverse dès mercredi à la suite d'une brusque montée de tensions entre les dirigeants des deux pays. Washington a menacé mercredi de taxer à 25 % au lieu de 10 % un total de 200 milliards de dollars de biens importés de Chine. En représailles, Pékin s'est dite prête vendredi à imposer de nouveaux droits de douane sur l'équivalent de 60 milliards de dollars de biens importés. Après cette annonce, le conseiller économique de la Maison-Blanche Larry Kudlow a affirmé que la Chine « ne devrait pas sous-estimer la détermination du président (Donald) Trump d'aller encore plus loin ».

« L'élan du soja a été coupé par ces nouvelles », a observé Dan Cekander de DC Analysis. Pékin est le plus gros acheteur d'oléagineux américains et a déjà durci les barrières douanières sur ses achats. « La question fondamentale est de savoir si la Chine va revenir acheter du soja américain », a affirmé Dewey Strickler de Watch Market Advisors, Pékin s'approvisionnant généralement en Amérique du Sud à cette période de l'année et jusqu'à la fin de l'été. « Gardons à l'esprit que la Chine ne peut pas nourrir son bétail seulement avec la production de soja sud-américaine et des protéines alternatives », a ajouté le spécialiste.

Si cette guerre commerciale devait se poursuivre, Dewey Strickler estime que « le pire cauchemar de la Chine serait que le Brésil produise une récolte insuffisante cet hiver », forçant Pékin à se tourner d'autant plus vers les Etats-Unis.

La sécheresse en Europe fait monter le prix du blé

Le boisseau pour novembre, le plus échangé, est toutefois resté positif sur la semaine et a terminé à 9,0225 dollars, contre 8,8525 dollars une semaine auparavant (+ 1,92 %).

Le maïs a également souffert de ces gros titres, mais a profité de ventes américaines solides à l'étranger. Un rapport du ministère américain de l'agriculture (USDA) a fait état jeudi de ventes hebdomadaires de 1,28 million de tonnes, dans le haut de la fourchette des estimations des analystes.

De plus, le cours du maïs a bénéficié d'après Dan  Cekander d'une forte hausse des prix du blé en Europe en raison des conditions de sécheresse qui sévissent actuellement sur le continent. Jeudi, la tonne de blé a atteint 219,50 euros en cours de séance sur le marché européen Euronext, au plus haut depuis quatre ans. « Le blé devient trop cher en comparaison avec le maïs, ce qui va aboutir à une portion plus grande de maïs dans la ration alimentaire du bétail. Alors que l'Europe est supposée importer 16 millions de tonnes de maïs pour la saison 2018-2019, ce chiffre pourrait par effet d'entraînement monter à 19 millions » et bénéficier aux exportations américaines, a-t-il noté.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a ainsi terminé à 3,8425 dollars, contre 3,7625 dollars vendredi dernier à la clôture (+ 2,13 %). Le blé bénéficie depuis plusieurs séances des conditions de sécheresse dans de nombreuses zones de production du monde outre l'Europe, au Canada, autour de la mer Noire et en Australie. Le cours à Chicago a avancé de près de 20 % en trois semaines en raison de ces conditions. « Cela finira par bénéficier aux exportations américaines bien que le processus de basculement soit généralement long », a affirmé Dewey Strickler. Le boisseau de blé pour septembre, le plus échangé, a fini la semaine à 5,5625 dollars, contre 5,3050 dollars vendredi dernier (+ 4,85 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous