Chicago hebdo Maïs, blé et soja reculent en prévision de bonnes récoltes

AFP

Les cours du maïs, du blé et du soja ont reculé cette semaine à Chicago alors que les récoltes s'annoncent meilleures que prévu aux Etats-Unis, que les conditions météorologiques sont favorables et que plane toujours la menace de sanctions chinoises.

La semaine a par ailleurs été marquée par une avancée rapide des semis de maïs et de soja aux Etats-Unis.La semaine a été marquée par une avancée rapide des semis de maïs et de soja aux Etats-Unis. (©Watier Visuels)

Les investisseurs attendaient surtout la diffusion jeudi du rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture (USDA) sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde, le premier de l'année à diffuser des prévisions sur les récoltes à venir.

Pour le maïs, même si les stocks de fin de campagne devraient descendre à leur plus bas niveau en six ans au niveau mondial, « les chiffres sur les stocks de fin de campagne aux Etats-Unis étaient supérieurs aux attentes », a relevé Dan Cekander, analyste au cabinet DC Analysis, pour qui cet élément a dominé les facteurs plus porteurs.

Du côté du blé, l'USDA prévoit que la production mondiale se replie par rapport à l'an passé, quand elle avait atteint un record. Les récoltes devraient notamment être bien moins importantes en Russie que l'été dernier. Mais aux Etats-Unis, la récolte d'hiver pourrait se révéler moins endommagée par la sécheresse qu'anticipé par les analystes et la récolte de printemps s'annonce bonne. La production totale de la céréale devrait donc être plus importante que prévu.

Avancée rapide des semis de maïs et de soja aux Etats-Unis

Quant au soja, la récolte mondiale 2018/2019 devrait nettement rebondir grâce en particulier à une meilleure production en Argentine. Mais les investisseurs ont surtout été surpris par les chiffres sur les exportations américaines, revues à la hausse malgré les menaces chinoises d'imposer des taxes importantes à l'importation. « C'est vraiment étonnant car si la Chine continue bien d'acheter du soja américain, ces commandes tardent actuellement à être expédiées, par peur sans doute de la mise en application de nouveaux tarifs », a souligné Dan Cekander. De plus, relèvent les analystes de Commerzbank, « le ministère chinois de l'agriculture a indiqué que le pays allait probablement réduire ses importations de soja pour la première fois en 15 ans ».

La semaine a par ailleurs été marquée par une avancée rapide des semis de maïs et de soja aux Etats-Unis, à la faveur d'un temps clément. « Il est prévu des pluies dans les prochains jours, il faudra donc surveiller si les agriculteurs parviennent bien à rattraper tout le retard de début de saison », a remarqué Steve Georgy de la maison de courtage Allendale. Les conditions météorologiques dans d'autres grandes zones de production agricole s'annoncent aussi plus favorables, « avec plus de précipitations attendues dans certaines régions russes mais aussi au Brésil », a souligné Dan Cekander.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a terminé vendredi à 3,9650 dollars contre 4,0625 dollars il y a une semaine à la clôture (- 2,4 %). Le boisseau de blé pour juillet, également le contrat le plus échangé, a fini à 4,9875 dollars contre 5,2625 dollars vendredi dernier (- 5,2 %). Le boisseau de soja pour la même échéance, le contrat le plus actif, a clôturé à 10,0325 dollars contre 10,3675 dollars il y a une semaine (- 3,2 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous