Chicago hebdo Maïs, blé et surtout soja plongent après le rapport Wasde

AFP

Les cours du soja, et dans leur sillage du maïs et du blé, ont plongé vendredi à Chicago après un rapport officiel anticipant une récolte encore plus abondante que prévu jusqu'alors.

Champs agricoles Le rapport Wasde a fortement impacté les cours des matières premières agricoles à Chicago. (©Mike Mareen/Fotolia)

Dans son document mensuel sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde (Wasde), le ministère américain de l'agriculture a relevé son estimation de rendement moyen dans les champs de soja aux Etats-Unis. Conséquence, « les prévisions sur les stocks de fin de campagne de soja ont explosé (de 35 % par rapport aux prévisions de juillet, à 785 millions de boisseaux, NDLR), bien au-delà de ce qu'attendait le marché », a souligné Dax Wedemeyer, de la maison de courtage US Commodities. « Il est encore possible que le temps sec qui domine actuellement persiste jusqu'à la période des moissons et que les rendements soient moins élevés que prévu mais en attendant le marché réagit durement », faisant dégringoler le cours de 4,7 % vendredi, a-t-il constaté. « Cela confirme en tout cas l'idée d'un trop-plein de soja aux Etats-Unis au moment où nos débouchés se referment », a-t-il ajouté. 

Le soja est en effet particulièrement affecté par les tensions commerciales entre Washington et Pékin, qui a notamment choisi d'imposer des taxes supplémentaires sur les importations de soja américain. Un coup dur pour les agriculteurs du Midwest dans la mesure où la Chine achète normalement environ un tiers de la production américaine. Selon un rapport publié jeudi par l'administration américaine, le prix à la production des produits oléagineux a déjà baissé en moyenne en juillet de 15,5 % par rapport à l'an dernier à la même époque.

Nombre d'acteurs du marché craignent que le Brésil et l'Argentine deviennent à long terme les fournisseurs privilégiés des clients chinois.

Record pour le maïs

Les autorités américaines ont aussi révisé vendredi à la hausse leur estimation sur le rendement de maïs, qui atteindrait un record si ces prévisions se concrétisent. Mais à un niveau plus ou moins anticipé par le marché. « Les cours du maïs suivent surtout la chute du soja », selon Dax Wedemeyer.

Le rapport s'est montré plutôt neutre pour le blé mais les investisseurs « profitent sans doute de la publication du rapport pour engranger quelques prises de profits après la forte hausse des prix observée ces derniers semaines », a ajouté le spécialiste alors que le blé avait gagné à Chicago environ 20 % entre le 11 juillet et jeudi soir. Nombres d'institutions et de cabinets ont en effet revu récemment à la baisse leurs estimations sur la production de plusieurs grands pays exportateurs touchés par la sécheresse, au Canada, en Australie et autour de la mer Noire.

L'USDA a pour sa part abaissé ses prévisions sur la production de blé dans l'Union européenne (UE), mais a relevé ses prévisions pour la Russie. Au total, les autorités américaines estiment que les stocks mondiaux de blé en fin de campagne devraient s'élever à 258,96 millions de tonnes contre 260,88 Mt le mois dernier. Ce qui a priori pourrait bénéficier au blé américain. « Même si on s'attend à ce que les exportations américaines en profitent, cela tarde à se concrétiser » puisque les envois de cargaisons n'accélèrent pas, a toutefois relevé Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors.

Les investisseurs vont maintenant surveiller de près la météo à l'approche des moissons. « Les récentes conditions, chaudes et sèches dans la majeure partie du centre des Etats-Unis ont participé à la dégradation de la qualité de la récolte de soja, désormais considérée à 67 % comme bonne à excellente (contre 70 % la semaine précédente) », a noté Dewey Strickler. Le maïs s'est aussi un peu détérioré, 71 % de la récolte étant classée comme bonne à excellente, contre 72 % une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé vendredi à 3,7175 dollars contre 3,8425 dollars vendredi dernier à la clôture (- 3,25 %). Le boisseau de blé pour septembre, le plus échangé, a clôturé à 5,4675 dollars contre 5,5625 dollars vendredi dernier (- 1,71 %). Le boisseau de soja pour novembre, le plus échangé, a terminé à 8,6175 dollars contre 9,0225 dollars une semaine auparavant (- 4,49 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous