Chicago Maïs et blé affaiblis par une météo propice aux récoltes

AFP

Les cours du maïs et du blé ont reculé lundi à Chicago, lestés par une météo favorable aux rendements, tandis que le prix du soja a profité d'un rebond technique.

Après le temps chaud et sec qui a dominé ce week-end dans la majeure partie du Midwest, la principale zone de production agricole aux Etats-Unis, « il est prévu des précipitations importantes au cours des prochaines semaines », a indiqué Steve Georgy de la maison de courtage Allendale. « Certaines zones pourraient devenir un peu trop humides mais l'idée générale pour l'instant est que cette pluie est favorable au développement des récoltes », a-t-il ajouté. La perspective d'une production abondante a tendance à faire baisser les prix.

Les cours du blé étaient d'autant plus affectés lundi qu'il est également prévu un peu plus de précipitations en Russie au cours des quinze prochains jours. Cette perspective apaise un peu les inquiétudes liées au temps sec qui a jusqu'à présent prévalu dans ce pays, redevenu ces dernières années le premier exportateur mondial de la céréale. Même si les conditions météorologiques constituent le principal élément influençant les marchés actuellement, les investisseurs restent attentifs à tous les gros titres sur les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et ses partenaires.

L'annonce vendredi par le président américain Donald Trump de tarifs douaniers de 25 % sur 50 milliards de dollars d'importations chinoises, une décision à laquelle Pékin a immédiatement riposté, a lourdement pesé sur les marchés agricoles américains, soja en tête (- 6,85 % sur la semaine).

La Chine prévoit en effet de viser entre autres l'oléagineux américain, dont elle est le premier client. Mais après être encore descendu lundi en début de séance à son plus bas niveau depuis le printemps 2016, sous la barre des 9 dollars le boisseau, le prix du soja a profité d'un rebond technique, selon les analystes d'Allendale.

Le boisseau de soja (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a finalement terminé à 9,0850 dollars contre 9,0550 à la précédente clôture. Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, également le contrat le plus échangé, a fini à 3,5600 dollars contre 3,6125 dollars vendredi. Le boisseau de blé pour juillet, le contrat le plus échangé, a clôturé à 4,9000 dollars contre 4,9950 dollars avant le week-end.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous