Chicago hebdo Maïs et blé chutent, les perspectives d'offre s'améliorent

Afp

Les prix du maïs et du blé ont lourdement chuté cette semaine à Chicago, après la publication de rapports aux Etats-Unis reflétant une offre bien au delà des attentes du marché, à l'inverse du soja.


Le cours du blé a reculé de 7,4 % en une semaine.
(© Terre-net Média)

Très attendus, les rapports du département américain de l'Agiculture (Usda) sur les stocks et les surfaces cultivées du pays, publiés jeudi, « ont constitué une surprise et ont bouleversé les règles du jeu », a résumé Paul Georgy, d'Allendale. Les stocks actuels de maïs et blé ont été estimés à des niveaux bien plus abondants que ce que tablait le marché, qui a également été rassuré sur les perspectives de production pour la récolte qui va être récoltée dans les mois à venir.

« L'offre de maïs reste faible et les cours vont rester volatils en fonction du temps en juillet et en août »

Selon l'Usda, les agriculteurs américains ont ensemencé 37,35 millions d'hectares (Mha) en maïs. C'est plus que l'an dernier, mais c'est surtout autant que lors de la dernière estimation publiée par le ministère en mars, ce qui « suggère que le temps humide qui a retardé les semis et les travaux dans les champs n'ont pas entraîné une baisse des surfaces cultivées en maïs », ont constaté les analystes de Barclays.

Le marché pensait que les inondations qui ont touché le Midwest au printemps avaient poussé les agriculteurs à renoncer à semer du maïs au profit du soja, qui peut être mis en terre plus tard au printemps, voire provoquer des pertes de surfaces cultivables cette année. « L'offre de maïs reste faible et les cours vont rester volatils en fonction du temps en juillet et en août, mais le marché est soulagé », a estimé Bill Nelson, de Doane Advisory Services.

Le soja a été entraîné par la chute des céréales, mais a résisté: les surfaces cultivées vont baisser plus que prévu. D'importantes exportations à destination de la Chine ont par ailleurs été annoncées en début de semaine.

Les cours du maïs affichent un plongeon de presque 25 % depuis leurs records de début juin

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en septembre a terminé vendredi à 6,0675 dollars, contre 6,55 dollars une semaine plus tôt sur le Chicago Board of Trade. Les cours ont chuté de 7,4 % sur la semaine, et affichent désormais un plongeon de presque 25 % depuis leurs records de début juin.
Le boisseau de blé à échéance septembre est tombé à 6,1225 dollars, contre 6,61 dollars une semaine auparavant, soit une dégingolade de 7,4 % également.
Le contrat de soja pour livraison en novembre s'est établi à 13,1250 dollars, contre 13,10 dollars sept jours plus tôt. Il a grignoté 0,2 % sur la semaine.

Pour connaître la situation des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous