Chicago Maïs et soja plombés par les incertitudes sur le commerce USA-Chine

AFP

Les cours du maïs, du blé et du soja ont nettement reculé mardi alors que s'intensifient les interrogations sur le conflit commercial entre Pékin et Washington et que les conditions météorologiques semblent s'améliorer dans certaines zones en Amérique du sud.

« Les chiffres sur la trituration de soja en décembre aux États-Unis diffusés mardi (en cours de séance) ont pourtant atteint un record », a remarqué Jason Britt, de Central States Commodities.

Mais ce signal reflétant une demande vigoureuse pour le soja aux États-Unis « n'a pas suffi à enrayer les ventes massives sur le marché, qui s'inquiète de voir les négociations entre Pékin et Washington s'enliser », a-t-il ajouté.

Les courtiers ont particulièrement été marqués mardi par des propos du sénateur de l'Iowa Chuck Grassley, rapportés par la chaîne d'informations CNBC, selon lesquels les discussions entre les deux pays n'ont pas beaucoup avancé lors de la dernière séance de négociations officielles la semaine dernière à Pékin.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, aurait fait part au sénateur de l'absence de progrès sur plusieurs sujets structurels comme la propriété intellectuelle, les vols de secrets industriels ou l'obligation imposée à toutes les entreprises de partager des informations avec les autorités et les sociétés chinoises.

« On n'a toujours aucun détail sur l'avancée des pourparlers », a relevé Jason Britt. « Si on ajoute à cela le fait qu'on n'a accès à aucune information officielle confirmant ou non d'éventuelles exportations de soja vers la Chine, les investisseurs préfèrent rester en retrait », a-t-il ajouté.

Les autorités chinoises se sont en effet engagées début décembre à acheter plus de produits agricoles américains pour compenser en partie la baisse drastique des commandes due aux fortes taxes imposées cet été sur les importations de soja.

Mais les services du ministère américain de l'agriculture étant toujours partiellement fermés en raison du blocage entre la Maison Blanche et les démocrates sur le financement d'un mur avec le Mexique, « on n'a pas moyen de savoir si ces commandes ont vraiment été passées », a souligné Jason Britt.

Les cours du soja et, dans une moindre mesure, du maïs étaient aussi affectés par l'anticipation d'une amélioration des conditions météorologiques dans certaines zones d'Amérique du sud, au Brésil ou en Argentine, à l'approche des moissons.

Le boisseau de maïs (environ 2 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a fini mardi à 3,7125 dollars contre 3,7850 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de blé pour mars, également le plus actif, a terminé à 5,1100 dollars contre 5,1425 dollars lundi. Le boisseau de soja pour mars, le contrat le plus échangé, a terminé à 8,9325 dollars contre 9,0350 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous