Chicago hebdo Météo idéale et chiffres baissiers envoient maïs et soja au tapis

Afp

Une météo quasiment parfaite, alternant courtes plages de pluie et de soleil sur le Midwest, et des rapports baissiers des autorités américaines ont plombé les prix du soja et du maïs cette semaine. Les cours du blé ont enregistré un recul moins net.

MaïsLes prix du maïs ont souffert d'une hausse importante des stocks de la céréales aux Usa. (©Terre-net Média)

La semaine se terminait jeudi de manière anticipée, les marchés financiers américains restant fermés vendredi en raison du 4 juillet, jour de l'Indépendance américaine.

Les cours du soja ont peiné à se remettre de l'annonce lundi de surfaces record consacrées à l'oléagineux cette année, en hausse de 11 % sur un an, selon les estimations de l'Usda, le ministère américain de l'Agriculture. Après avoir chuté à leur plus bas niveau depuis décembre 2011 en cours de séance ce jour-là, les prix de l'oléagineux ont enregistré, tout comme le maïs, un recul de plus de 7 % sur la semaine.

Cette hausse spectaculaire se fait au détriment des surfaces consacrées au maïs. Mais les prix de la céréale ont souffert de leur côté de données de l'Usda montrant une hausse de 39 % des stocks de maïs aux Etats-Unis par rapport à 2013, et ont plongé de 5 % sur la seule séance de lundi. « L'effet baissier des rapports de l'Usda sur les surfaces et les stocks au 1er juin s'est fait sentir toute la semaine », a noté Dewey Strickler, de Ag Watch Market Advisors. Cette tendance à la baisse a été nettement accentuée par la persistance de conditions idéales pour la maturation des récoltes de soja, de maïs et de blé de printemps dans le Midwest américain.

« Quelques jours de pluies, puis une plage de soleil, puis de nouveau de la pluie, avec des températures modérées : c'est absolument parfait comme météo pour les cultures », a estimé Bill Nelson, de Doane Advisory Services. D'autant que d'après les projections, ces conditions parfaites étaient parties pour durer « au moins jusqu'à la mi-juillet, ce mois-là étant crucial pour la croissance des récoltes », en pleine pollinisation du maïs, une étape clef de sa culture, a poursuivi Bill Nelson.

Dans ce contexte, le départ en long week-end sera plus serein, ont estimé les analystes d'Allendale, « le retour après le 4 juillet se caractérisant généralement par des feux d'artifices sur le marché en raison des prévisions météo ».

Inquiétude sur les exportations ukrainiennes de blé

Les cours du blé, qui avaient été emportés à la baisse dans le sillage du maïs et du soja en début de semaine, ont rebondi dès mercredi, sur des inquiétudes notamment au sujet des exportations de la céréale en provenance d'Ukraine. Elles pourraient diminuer de 22 % cette année, selon des analystes, laissant la place au blé d'autres origines sur le marché mondial. Des signes d'une demande plus vigoureuse de blé américain ont aussi aidé ses prix à regagner du terrain. Selon des chiffres hebdomadaires de l'Usda, quelque 567.500 tonnes pour la campagne 2014-2015 ont été commandées au cours de la semaine achevée le 26 juin, un chiffre bien supérieur aux attentes des analystes. En outre, « la moisson de blé d'hiver se termine dans certains des gros Etats producteurs du Sud des Etats-Unis et des fermiers choisissent déjà de stocker leur récolte plutôt que de la vendre dans l'attente de prix plus élevés », ce qui rendait les perspectives d'offre moins abondantes, a expliqué Bill Nelson.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre 2014, désormais le plus échangé, a fini jeudi à 4,1525 dollars, un plus bas pour ce contrat-là, contre 4,4725 dollars à la clôture vendredi (- 7,15 %). Le boisseau de blé pour livraison en septembre, également le plus échangé, a terminé à 5,7950 dollars contre 5,9375 dollars (- 2,40 %). Le boisseau de soja pour livraison en novembre a fini à 11,3350 dollars contre 12,2800 dollars en fin de semaine dernière (- 7,70 %), un plus bas depuis décembre 2011. 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous