Cours et marchés Michel Portier, directeur d’Agritel : « C’est la situation climatique nord-américaine qui sera impactante »

Arnaud Carpon et Gaël Paugam Terre-net Média

Alors qu’en France, les potentiels de rendements diminuent à mesure que les jours sans pluie défilent, Michel portier, directeur d’Agritel, fait le point sur la situation du marché des céréales.

Il relativise l’impact de la sécheresse française et nord-européenne sur les cours. En revanche, les conditions climatiques aux Etats-Unis, où l’excès d’humidité dégrade la qualité des grains et les potentiels de rendements, impacteront davantage les marchés. Un marché aujourd’hui tendu par des mouvements financiers qui entretiennent la volatilité des cours. Explications.

 Pour visionner la deuxième partie de l'interview, cliquez sur le player.

 

Retrouvez toutes les cotations et les analyses détaillées des marchés
sur l’observatoire des marchés.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous