[Interview]Arnaud Clément, coop de Milly « Notre cadre de gestion permet aux adhérents de profiter des hausses de prix »

Terre-net Média

Comment les coopératives profitent-elles, pour le compte de leurs adhérents, de l'embellie des cours des céréales ? Exemple à la coopérative de Milly-sur-Thérain, dans l'Oise, où Arnaud Clément, son directeur, dispose de la souplesse du cadre de gestion du prix de campagne pour saisir, sans prendre de risques, toutes les opportunités de marché.

Interview d'Arnaud Clément, directeur de la coopérative de Milly-sur-Thérain (Oise) :

Cliquer sur le curseur pour lancer la vidéo.

La coopérative de Milly-sur-Thérain, près de Beauvais dans l'Oise, utilise un cadre de gestion pour la vente de blé. Il s'applique « pour la mise en marché au prix de campagne sur 18 mois : 6 mois avant la récolte et 12 mois après », explique son directeur Arnaud Clément. Avec un rythme de commercialisation mensuel et la possibilité d'anticiper de + ou - 10 % par rapport à celui-ci. »

Pour en savoir plus sur ce cadre de gestion, lire le témoignage d'Arnaud Clément de juillet dernier :  Commercialisation des céréales − Un processus fortement encadré

Ce cadre de gestion avantage la coopérative plus qu'il ne la pénalise en cas d'augmentation des cours du blé comme depuis quelques semaines. « En octobre-novembre, où les prix étaient déjà bons, il nous a évité d'engager plus de marchandises puisque nous étions limités par notre seuil haut de mise en marché, confirme-t-il. Par contre, nous avons acheté des options à la hausse voyant que le marché était plutôt bien orienté. » Pour les mois à venir, en raison du niveau élevé des cours actuels, il a opté pour « une stratégie d'options à la baisse afin de commencer la commercialisation de la prochaine récolte ». 

Régissant à l'étude de FranceAgriMer sur les coûts logistiques de la filière céréalière, Arnaud Clément indique que le « débouché principal de la coopérative de Milly est le port de Rouen, avec un coût moyen de transport vers cette destination de 8-9 €/t de blé », auxquels il faut ajouter les coûts silos.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous