Cours des produits alimentaires Nouveau repli des prix alimentaires mondiaux en juillet

AFP

Les prix mondiaux des produits alimentaires se sont globalement repliés en juillet par rapport à juin, pour le deuxième mois consécutif, mais ils restent à un niveau élevé, a annoncé jeudi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'indice FAO des prix des produits alimentaires a baissé de 1,2 % en juillet sur un mois, à 123 points. Toutefois les prix demeurent 31 % plus hauts qu'en juillet 2020, selon cet indice qui mesure la variation des cours internationaux d'un panier de produits alimentaires de base. Il s'agit de la deuxième baisse mensuelle de l'indice après douze mois consécutifs de hausse. En mai, l'indice avait atteint son niveau le plus haut depuis septembre 2011.

Le recul enregistré en juillet reflète la baisse des cours de la plupart des céréales, des huiles végétales et des produits laitiers. En revanche, le prix du sucre a progressé, de même que celui de la viande mais de façon plus marginale. Globalement le prix des céréales a baissé de 3 % sur un mois. Il a été tiré vers le bas par la chute de 6 % du prix du maïs sur un mois, liée à des rendements plus élevés que prévu en Argentine et à de meilleures perspectives de production aux États-Unis. En revanche, les cours du blé ont augmenté de 1,8 % en juillet, atteignant leur plus haut niveau depuis la mi-2014. Cette hausse s'explique pour partie par les inquiétudes concernant le temps sec et l'état des cultures en Amérique du Nord, selon la FAO.

À l'inverse, les prix internationaux du riz ont atteint leur plus bas niveau depuis deux ans, en raison d'effets de change et d'un rythme de vente ralenti par des coûts de fret élevés et des difficultés logistiques, ajoute l'organisation.

Côté produits laitiers, les prix ont baissé également, de 2,8 % sur un mois. Le prix des huiles végétales a reculé de 1,4 %, atteignant un plus bas depuis cinq mois. La baisse des prix des huiles de soja, de colza et de tournesol a en effet plus que gommé la hausse de l'huile de palme. Pour leur part, les prix du sucre ont progressé de 1,7 %, pour le quatrième mois consécutif. L'indice du prix de la viande a très légèrement progressé. Celui de la viande bovine a été tiré à la hausse par les importations chinoises. En revanche, celui du porc a baissé avec le recul des achats chinois.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous