Campagne céréalière 2014/2015 La sécheresse aux Etats-Unis inquiète les marchés

Terre-net Média

Outre les événements politiques en Ukraine et leurs impacts sur la production de céréales et leur commercialisation, les traders redoutent que le manque de précipitations aux Etats-Unis affecte irréversiblement les rendements attendus cet été.

Culture du bléSeulement 35 % des blés sont jugés bons à excellents. (©Terre-net Média)« Un manque de précipitations affecte depuis le début de l’année les plaines du sud des États-Unis (Texas, Oklahoma, Kansas), principale région productrice de blé de type Hard Red Winter. En mars, les préci­pitations ont été inférieures de 18 % à la normale au Kansas, de 49 % dans l’Oklahoma et de 36 % au Texas, ce qui impacte bien évidemment l’état des parcelles de blé. Selon le dernier rapport sur l’état des cultures, la proportion de blés classés "bons à excellents" la semaine du 31 mars au 6 avril, régresse à 29 % au Kansas (32 % la semaine précédente), 15 % en Oklahoma (17 %) et en dépit d’une légère amélioration, à peine 13 % au Texas (11 % la semaine précédente). Cette sécheresse faisant baisser les pronostics de rendements de la prochaine récolte, le Hrw (fob golfe) a pris plus de 70 $/t entre le 31 janvier et le 25 mars. »

Dans sa lettre hebdomadaire, l’Agpm donne des précisions sur l’état des cultures de blé. « Le premier "Crop Progress" américain de l’année a été publié la semaine dernière. Il fait état de la dégradation des blés d’hiver américains. Seulement 35 % des blés sont jugés bons à excellents : c’est le taux le plus bas depuis 12 ans. Ces dégradations, éléments de soutien aux prix des céréales, pourront s’accentuer si les pluies ne font pas prochainement leurs retours sur les plaines américaines. » 

Plus de soja et moins de maïs aux États-Unis

FranceAgriMer rapporte que « l’Usda a publié fin mars son rapport sur les inten­tions de semis de printemps aux États-Unis. Pour l’essentiel, il confirme les gains de surface du soja (+ 6 % à 33 Mha) au détriment du maïs, une évolution annoncée lors de la conférence annuelle de l’Usda fin février. En maïs, la superficie est prévue à 37,1 Mha, en baisse de 4 % par rapport à 2013. Cela constituerait la surface la plus faible depuis 2010 ».

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr

D'après FranceAgriMer

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous