Marché européen des céréales Peu d'évolutions malgré le rapport de l'Usda

Afp

PARIS, 11 fév 2014 (AFP) - Le marché européen des céréales tournait au ralenti mardi à la mi-journée, peu affecté par la publication la veille d'un rapport américain qui a révisé à la baisse les stocks mondiaux de blé et de maïs.

Sur Euronext vers 12h30 (11h30 GMT), la tonne de blé gagnait 25 centimes à 195 euros pour l'échéance de mars et 25 centimes sur celle de mai à 192,50 euros, dans un maigre volume de 4.000 lots échangés (toutes échéances confondues).

A la même heure, le maïs était stable à 174,75 euros la tonne pour l'échéance de mars et 178 euros pour celle de juin. Environ 250 lots avaient changé de main.

« On consolide dans le sillage du marché américain, qui est resté assez stable, car le rapport de l'USDA était relativement neutre », a expliqué à l'AFP Edward de Saint-Denis, de la société de courtage Plantureux & Associés.

Le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a révisé à la baisse le niveau des stocks mondiaux de céréales pour le mois de février, en blé et surtout en maïs, en raison de fortes exportations.

Mais cela n'a pas suffi « à emballer le marché car les bilans mondiaux restent lourds », après des récoltes record de céréales, rappelle le cabinet Agritel dans une note, soulignant un « impact limité sur l'ensemble des cours ».

« Sur le long terme, la plupart des négociants et coopératives françaises restent baissiers sur le blé de meunerie, car on s'attend à ce que la nouvelle récolte soit bonne, si les conditions climatiques restent normales », ajoute Arnaud Saulais, courtier chez Starsupply Renewables, dans une note.

« Le mois de janvier 2014 aura été marqué par une forte baisse des cours des contrats futurs sur le blé Euronext », avec un prix en chute de 6 %, souligne par ailleurs Agritel.

En France, sur le marché de gré à gré, le prix des céréales reste inchangé.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous