Commercialisation 2014 Prudence sur les céréales européennes en attendant l'Usda

Afp

Le marché européen des céréales se montrait prudent mardi à quelques heures du rapport mensuel des Etats-Unis sur l'état des cultures dans le monde, qui devrait confirmer l'abondance des récoltes et pousser les cours à la baisse.

Pour cette raison, les prix avaient déjà clôturé la journée de lundi en fort repli sur le marché à terme de Chicago, certains analystes anticipant un rendement record en maïs, « au delà des 106,6 quintaux/hectare », rapporte le cabinet Agritel.

En outre, sur le blé, « les tensions actuelles entre la Russie et l'Ukraine conduisent les exportateurs ukrainiens à accélérer les ventes qui poussent les prix à la baisse », note Arnaud Saulais, analyste chez SCB en Suisse.

En France, selon le bulletin mensuel Agreste Conjoncture, la production des grandes cultures est globalement en hausse et ces mêmes pluies de juillet, qui ont dégradé la qualité d'une partie des blés, ont profité au maïs.

En maïs-grain, la récolte s'établirait ainsi à 15,4 millions de tonnes (+ 3 % sur un an), tandis que celle de blé atteindrait 37,3 Mt, 5 % au-dessus de la moyenne des cinq dernières années, même s'il est encore difficile de déterminer quelle part sera de qualité inférieure.

La fin de la moisson toujours perturbée

Les intempéries persistantes sur l'Europe occidentale continuent d'ailleurs de perturber les dernières moissons en France et pénalisent les zones aux récoltes les plus tardives, notamment en Allemagne et en Angleterre.

Pour expliquer ces pluies denses et inhabituelles à cette saison, Agritel avance l'hypothèse El Nino, une fluctuation épisodique des températures de la surface de l'océan Pacifique, qui génère d'importantes pluies sur l'hémisphère nord et de la sécheresse en fin d'année sur l'Australie et la Malaisie.

En attendant la publication du rapport du ministère américain de l'Agriculture (Usda) à 18h (16h Gmt), les transactions de la mi-journée confirmaient la baisse des cours pour le blé et le maïs.

Peu après 14h (12h30 Gmt) sur Euronext, la tonne de blé perdait un euro sur l'échéance de novembre à 171,25 euros et 0,75 euro sur l'échéance de janvier à 173,50 euros. Environ 9.500 lots avaient été échangés.

Le maïs perdait 50 centimes sur l'échéance de novembre, à 154 euros, et sur celle de janvier, à 155,540 euros. Un peu plus de 1.000 lots avaient changé de main.

En France, sur le marché physique, blé et maïs étaient en baisse d'un euro mais les courtiers notaient une faible activité dans l'attente du rapport américain.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous