Euronext Statu quo pour le blé, à la veille d'un rapport américain

AFP

Les prix du blé ne bougeaient pas, lundi à la mi-journée, à la veille de la publication par le ministère américain de l'agriculture de son dernier rapport mensuel de l'année sur le marché mondial des céréales.

Quelques éléments soutenaient légèrement les cours, à commencer par le dernier rapport hebdomadaire Céré'Obs de FranceAgriMer, selon lequel les blés étaient semés à 83 % au 2 décembre. Un retard important par rapport à l'an dernier où, à ce stade, les champs de blé étaient plantés à 99 %. La tendance risquait de perdurer, alors que la semaine s'annonce encore pluvieuse en France, soulignait le cabinet Agritel dans une note diffusée ce jour. À l'inverse, en Australie les incendies menacent encore de grandes villes et donc la récolte 2019, laquelle sera une nouvelle fois très réduite cette année.
Peu avant 12h30 (11h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé meunier était inchangée, tant sur l'échéance de mars à 183,25 euros que sur celle de mai à 183,75 euros, pour moins de 3 500 lots échangés. La tonne de maïs, pour sa part, était également stable, inchangée sur l'échéance de janvier à 164,75 euros et en recul de 25 centimes d'euro sur mars à 168,25 euros, dans un marché très peu actif, avec moins de 30 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous