Etats-Unis « Trop » de soja vendu et une « bonne dynamique » pour le maïs

Afp

PARIS, 20 mars 2014 (AFP) - Les Etats-Unis ont encore vendu plus de soja qu'ils ne peuvent en livrer, au cours de la semaine du 7 au 13 mars, tandis que leurs exportations de maïs ont gardé une « bonne dynamique » grâce aux inquiétudes sur l'Ukraine.

Les commandes de soja américain issu de la campagne 2013/2014 ont atteint plus de 200.000 tonnes, se situant dans la fourchette haute des attentes du marché, selon le rapport hebdomadaire du ministère américain de l'Agriculture (Usda).

« Ce sont des ventes trop importantes, alors qu'ils sont déjà sur-engagés. Ils n'ont plus de disponibilités à l'export », explique Sébastien Teucher, analyste du cabinet Agritel.

Les chargements effectifs de graines de soja sur les bateaux à destination principalement de la Chine, ont dépassé les 1,1 million de tonnes, en hausse de près de 40 % par rapport à la semaine précédente, un chiffre « incroyable » au vu de la tension sur les stocks américains, selon Damien Vercambre de la société Inter-courtage.

Pour rééquilibrer la situation, le marché guette les annulations chinoises de commandes qui se produisent habituellement à cette période de l'année, lorsque la récolte sud-américaine arrive sur le marché. Mais pour l'instant, « les résiliations ne se font qu'au compte-gouttes », remarque Damien Vercambre, en raison notamment des problèmes logistiques du Brésil pour exporter sa production.

Les cours du soja étaient en forte hausse à la Bourse de Chicago après la publication du rapport.

Les ventes de maïs sont quant à elles largement supérieures aux attentes du marché, avec plus de 745.000 tonnes pour la campagne 2013/2014, à destination de la Colombie, du Japon, de la Chine et de l'Egypte. Les chargements frôlent les 930.000 tonnes.

« La dynamique reste bonne », en partie grâce aux craintes liées à la crise en Ukraine, l'un des principaux exportateurs mondiaux de maïs, relève Sébastien Teucher.

« Les opérateurs se sont dit qu'il fallait sécuriser les approvisionnements en maïs » auprès d'autres fournisseurs, explique Damien Vercambre, et cela malgré des prix en hausse.

Le blé s'est lui aussi bien vendu la semaine dernière, avec plus de 400.000 tonnes pour la campagne 2013/2014, et environ le même volume expédié en Corée du Sud, au Japon ou au Nigeria. Mais ces chiffres restent encore inférieurs au rythme qu'il faudrait pour atteindre l'objectif d'exportation de 30 millions de tonnes que se sont fixé les Etats-Unis cette année, estime en substance Sébastien Teucher.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous