Chicago Un fort recul de la demande pour le soja mine le marché

Afp

Chicago, 1 mai 2014 (AFP) - Les cours des produits agricoles ont reculé jeudi à Chicago, minés par des signes d'un fort recul de la demande pour le soja américain et une amélioration des conditions météorologiques dans les principales zones de culture aux Etats-Unis.

« L'ensemble du marché a été tiré vers le bas par l'annonce des chiffres sur les ventes hebdomadaires de soja, au plus bas de l'année », a indiqué Michael Zuzolo de Global Commodity Analytics and Consulting. Selon le département américain de l'Agriculture (USDA), d'importantes annulations de commandes d'oléagineux de la récolte 2013-2014 ont été enregistrées lors de la semaine achevée le 24 avril. « On voit enfin se concrétiser ce qu'on attendait depuis un certain temps », a souligné le spécialiste.

Les ventes de soja de la récolte 2014-2015 (79.000 tonnes) sont de leur côté ressorties bien inférieures aux attentes de 250.000 à 450.000 tonnes selon les analystes de la maison de courtage Allendale. Ces indices d'un ralentissement net de l'intérêt pour le soja américain « apaisent les craintes sur le niveau très faible des réserves » aux Etats-Unis, ont-ils commenté.

Sur le marché du maïs, les investisseurs ont surtout été influencés par l'arrivée de conditions plus favorables aux semis dans le MidWest. « On prévoit une brève période de ciel dégagé de samedi à mardi, ce qui devrait permettre de procéder à un peu d'ensemencement », ont relevé les analystes d'Allendale. A moyen terme, « il semblerait que le mois de mai ressemble à celui d'avril, dans le sens où on devrait observer une courte période de répit dans la première quinzaine avant un retour à des précipitations et des températures supérieures aux normales saisonnières », a indiqué Michael Zuzolo.

Pour le spécialiste, la tendance sur les marchés du soja et du maïs était par ailleurs tellement prononcée que les cours du blé, après avoir grimpé plusieurs séances de suite, ont suivi. Une tournée d'inspection de la récolte d'hiver dans les Etats du centre du pays qui prenait fin jeudi « a pourtant bien montré que dans certaines zones du Kansas, de l'Oklahoma et du Texas, la qualité du blé est à son plus bas depuis 10 ans », a remarqué Michael Zuzolo.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus vendu, a fini à 5,0700 dollars contre 5,1900 dollars mercredi. Le boisseau de blé pour la même échéance a clôturé à 7,0725 dollars contre 7,2150 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja également pour livraison en mai a terminé à 14,6100 dollars contre 15,1275 dollars la veille. 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous