Chicago Une demande toujours solide soutient le soja américain

Afp

CHICAGO, 18 fév 2014 (AFP) - Les cours du soja et du maïs se sont appréciés mardi à Chicago, soutenus par une forte demande sur les marchés mondiaux, le blé bénéficiant de craintes liées à des conditions sèches et froides aux Etats-Unis.

Les marchés financiers étaient restés fermés lundi en raison d'un jour férié, le President's Day, aux Etats-Unis. Contrairement aux attentes du marché, « les ventes de soja américain continuent à être très élevées, ce qui soutient les prix » d'oléagineux, a relevé Jason Britt, de Central State Commodities.

Le ministère américain de l'Agriculture, l'USDA, a indiqué que les inspections des cargaisons de soja prêtes à être exportées pour la semaine achevée le 13 février se sont élevées à 1,47 million de tonnes, soit 360.000 tonnes de plus que l'an dernier à la même époque. C'est également « bien plus que prévu par le marché qui anticipait bien plus d'annulations de commandes d'oléagineux américains » et un basculement des achats vers l'Amérique latine, en raison de l'avancée des récoltes de soja dans cette région, a commenté Jason Britt.

De même, quelque 827,610 tonnes de maïs destinées à l'exportation ont été inspectées, soit 581.000 de plus que l'an dernier au même moment. La forte demande dont bénéficie cette céréale est motivée en grande partie, selon les analystes, par l'accessibilité de ses prix. « On commence petit à petit à récupérer les marchés perdus après l'envolée des prix consécutive à la sécheresse » historique de l'été 2012 aux Etats-Unis, a souligné Jason Britt. Des inquiétudes liées à une météo sèche au Brésil, notamment dans le sud, où les cultures de soja ne sont pas encore arrivées à maturité, soutenaient aussi la hausse des prix d'oléagineux, ont noté les experts de la maison de courtage Allendale.

De même, en Argentine, « les producteurs de soja s'inquiètent d'une invasion de chenilles après une succession de pluies dommageables pour leur récolte », ont ajouté les experts, ce qui accentuait encore la progression des cours.

Quant au blé, les prix sont nettement repassés au-dessus des 6 dollars, terminant au-dessus de ce seuil psychologique pour la première fois depuis début janvier. Bien que les chiffres des cargaisons prêtes à être exportées aient déçu la semaine dernière, à 266.000 tonnes, « le marché s'inquiète des conditions sèches dans les Grandes Plaines » du centre du pays, a expliqué Jason Britt.

Après avoir souffert de températures polaires, la culture de blé rouge d'hiver, encore en dormance, était désormais susceptible d'être affectée par un manque d'humidité « assez important », selon l'expert.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a fini mardi à 4,4950 dollars contre 4,4525 dollars vendredi. Le boisseau de blé pour la même échéance s'est établi à 6,1200 dollars contre 5,9825 dollars en fin de semaine dernière. Le boisseau de soja également pour livraison en mars a clôturé à 13,6100 dollars contre 13,3725 dollars à la précédente clôture. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous