L'info marché du jour Une meilleure météo outre-Atlantique, des prix mondiaux à la baisse

Terre-net Média

Après le coup de chaud de début juin, les conditions météo outre-Atlantique s’améliorent, confirmant les prévisions d’une offre mondiale excédentaire en grains et faisant chuter les prix.

Chute des prixÀ la faveur du retour d'une météo favorable aux États-Unis et au Canada, les cours mondiaux de grains sont à la baisse. (© Pixabay)

Marius Garrigue notait hier sur Terre-net.fr « un vif retrait des prix internationaux du maïs », l’AFP indique ce matin que les cours du blé coté à Chicago continuent de chuter : depuis hier, les cours mondiaux en grains poursuivent leur tendance baissière.

La cause principale : des conditions météo plus clémentes sur les cultures de printemps étasuniennes et canadiennes ces derniers jours, notamment des pluies sur les grandes plaines et une partie de la Corn Belt.

Malgré des incertitudes sur les potentiels de rendement, pointées par Agritel, la récolte s’annonce abondante aux États-Unis et l’offre mondiale en grains, excédentaire. L’USDA a d’ailleurs augmenté son bilan mondial de 5,5 Mt, explique Marius Garrigue, portant les prévisions à 794,4 Mt, un bond de 18,6 Mt par rapport à l’année record 2020.

Dans le sillage des prix nord-américains, les marchés européens sont « sous pression », note Agritel. La moisson européenne est désormais attendue à 137,5 Mt contre 126 Mt l’an dernier. France AgriMer a revu à la hausse les stocks finaux céréaliers en France et la fédération des coopératives allemandes (DRV) a relevé de 300 kt son estimation de récolte nationale de blé.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr.

Suivez et commentez aussi les infos de notre expert des marchés sur le Market Live de Terre-net


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous