Chicago Une météo parfaite fait chuter maïs et soja à des plus bas depuis 2010

Afp

Chicago, 8 juil 2014 (AFP) - Une météo quasiment idéale pour les cultures aux Etats-Unis a envoyé les prix des contrats de référence du maïs et du soja à de nouveaux plus bas depuis fin 2010 mardi à Chicago, emportant le blé dans leur sillage.

Le contrat du boisseau de maïs dont les livraisons ont commencé le 1er juillet, a de son côté chuté à un niveau plus vu en clôture depuis août 2010. A quelques jours de la parution vendredi du rapport mensuel du ministère américain de l'Agriculture (Usda) sur l'offre et la demande mondiales, de plus en plus d'investisseurs misaient sur une révision à la hausse des estimations sur la production américaine cette année. « Les prévisions de températures sous les normales saisonnières au cours des 10 prochains jours dans le Midwest laissent anticiper d'excellentes conditions de pollinisation » du maïs, ont relevé les experts de la maison de courtage Allendale. Cette étape clef du développement de la culture de la céréale nécessite en effet de l'humidité et des températures modérées. « Si ces prévisions étaient confirmées, ce serait l'une des quatre périodes de pollinisation les plus fraîches depuis 1980, ce qui promettrait une année de rendements record, tout comme en 2004 et 2009 », ont-ils précisé.

Les relevés hebdomadaires de l'Usda parus lundi soir semblaient pour l'instant corroborer ces attentes. Le ratio de plants de maïs « bons à excellents » est actuellement de 75 %, soit l'un des cinq meilleurs depuis 28 ans. Pour le soja, le ratio de 72 % en cette période de l'année « n'a été battu qu'une fois au cours des 28 dernières années », selon Allendale. En somme, « la qualité des plants de soja n'a jamais été aussi bonne en cette période depuis 20 ans à cette époque », promettant une offre très abondante « alors même que des rumeurs » sur le détournement de cargos de soja sud-américain par la Chine montraient des signes d'un affaiblissement de la demande, a indiqué Jason Britt, de Central State Commodities.

Le blé de printemps reste de bonne qualité à 70 %, comme la semaine dernière, tandis que la moisson de blé d'hiver était achevée à 57 %, soit 14 % de plus que la semaine dernière mais en dessous des 60 % atteints en moyenne au cours des dernières années.

Dans ce contexte, le prix du boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé actuellement, a fini à 11,1625 dollars contre 11,2550 dollars à la précédente clôture, à son plus bas depuis octobre 2010. Le boisseau de blé pour livraison en septembre, également le plus échangé, a terminé à 5,5625 dollars contre 5,5675 dollars la veille, chutant à un plus bas depuis le 30 janvier. Le prix du boisseau de maïs pour livraison en décembre, le plus échangé actuellement sur les marchés, a clôturé à 4,0425 dollars contre 4,0625 dollars lundi, à son plus bas niveau depuis l'existence de ce contrat datant de la mi-décembre 2010. Il est tombé en cours de séance jusqu'à 4,0275 dollars, encore un peu plus près de la barre symbolique des 4 dollars. 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous