Chicago Une météo plus favorable pèse sur les prix du maïs, du soja et du blé

Afp

Chicago, 12 mai 2014 (AFP) - Les prix du blé, du maïs et du soja ont reculé lundi à Chicago, fragilisés par une météo plus favorable aux Etats-Unis, dans un marché digérant aussi des chiffres des autorités américaines sur l'offre et la demande mondiales.

« La météo a tout relégué au second plan aujourd'hui », a relevé Jason Britt, de Central State Commodities. Aidés par un temps plus sec et plus chaud, les semis de maïs et de soja ont nettement avancé la semaine dernière dans le Midwest américain, ce qui laissait entrevoir de bons rendements de production, et pesait sur les cours.

Pour le maïs, « certains observateurs estiment que l'on pourrait se rapprocher de la moyenne d'ensemencement pour la saison des cinq dernières années, à 58 % des terres au 11 mai contre seulement 29 % au 4 mai », a noté Steve Georgy, de la maison de courtage Allendale. Quant au soja, « les semis pourraient avoir avancé de 15 % à 35 % », a-t-il continué.

L'Usda, le ministère américain de l'Agriculture, doit publier après la clôture lundi un relevé hebdomadaire sur les progrès des semis. Les investisseurs craignaient jusque-là que les retards pris pour planter le maïs ne puissent être rattrapés et ne pèsent sur les rendements finaux. Le ministère américain a prévu une production record cette année pour cette céréale aux Etats-Unis, « dépassant de façon marginale les sommets de 2013 malgré un recul de 4 % des terres cultivées, en raison de prévisions de bons rendements », ont souligné les experts de Commerzbank.

Les cours du soja reculaient aussi du fait de prises de bénéfices après un rebond vendredi à la suite du rapport de l'Usda, a expliqué Jason Britt. Les prix de l'oléagineux avaient été dopés par l'annonce selon laquelle ces réserves étaient encore plus faibles qu'escompté. Les opérateurs digéraient aussi le fait que l'offre en soja devrait être 10 % plus importante pour la campagne 2014/2015 que cette année. En dépit de ces conditions météorologiques favorables pour les cultures, les investisseurs restaient prudents, des prévisions faisant état de températures plus fraîches cette semaine sur la Corn Belt, peu favorables à la germination des plants de maïs et de soja à peine semés.

Le blé pâtissait quant à lui des précipitations tombées au cours du week-end sur l'Ouest des Etats-Unis, après des semaines de sécheresse. « Ces pluies ont permis d'apaiser quelque peu les craintes sur la détérioration de la récolte de blé » d'hiver, a noté Jason Britt.

Après des consultations populaires à haut risque dimanche dans l'Est ukrainien, organisées par des séparatistes pro-russes, les opérateurs surveillaient aussi cette région cruciale pour l'approvisionnement mondial en blé et en maïs.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus vendu actuellement, ont fini à 4,9925 dollars contre 5,0750 dollars vendredi. Le boisseau de blé pour la même échéance a terminé à 7,1550 dollars contre 7,2250 dollars à la dernière clôture. Le boisseau de soja également pour livraison en juillet a clôturé à 14,6500 dollars contre 14,8700 dollars en fin de semaine dernière. 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous