Cueilleurs à maïs Corn Flow : le premier cueilleur signé Massey Ferguson

Terre-net Média

À l’occasion du Sima, Massey Ferguson a lancé sa gamme de cueilleurs à maïs. Huit modèles spécialement conçus pour équiper les moissonneuses-batteuses de la marque et fabriqués par Capello.

Massey Ferguson Corn FlowCapello fabrique les cueilleurs Corn Flow pour Massey Ferguson. (©Massey Ferguson)

À l'occasion du Sima, Massey Ferguson a lancé Corn Flow, sa première gamme de cueilleurs à maïs. Huit modèles, de six ou huit rangs écartés de 70 ou 75 cm, s’adaptent sur tous les modèles de la marque : Activa, Activa S, Beta, Centora ou Delta. L'arrivée de cette gamme au catalogue de la marque confirme sa stratégie de full-liner.

Les cueilleurs repliables respectent la largeur maximale autorisée sur la route. Une fois pliée, la version six rangs mesure 3,29 m de large, et les huit rangs 3,49 m. Résultat : plus besoin de décrocher la coupe pour changer de parcelle, la machine reste sous la barre des 3,5 m. Pour ceux qui préfèrent dételer, pas de soucis. Une version à châssis fixe est également disponible.

Des capots en technopolymère

Grâce à l’attache soudée (et non boulonnée), l’outil épouse parfaitement le plastron du convoyeur. La partie hydraulique et électrique se connecte via une fiche. Pour alimenter régulièrement la moissonneuse, la vis de fond de coupe est assistée par des palettes et les diviseurs rotatifs fixés sur le côté.

Pour que chaque agriculteur trouve la coupe adaptée à ses besoins, la marque propose différentes options : broyeur de tiges, écraseurs et patins de contrôle de hauteur automatique. Le capot installé sur la chaîne des becs est fabriqué en technopolymère, une matière légère et résistante à l’abrasion. Autre fonction : fluidifier le flux de récolte et éviter que les pommes de maïs rebondissent pour réduire les pertes de matière. 

Les plaques chanfreinées limitent les dégâts

Le bord des plaques est chanfreiné et roulé pour minimiser les dégâts sur la récolte et prolonger leur durée de vie. Sur les chaînes, les grandes palettes limitent la perte de grain. Elles ramènent la matière vers l’auget. Grâce à l'hydraulique, l'opérateur peut ajuster les réglages en permanence.

Les ingénieurs de la marque ont opté pour des pignons tendeurs de chaîne en polyuréthane moulés, plus résistant que l'acier ! Les chaînes sont également renforcées par des joints toriques et des rouleaux en alliage de chrome. Côté roulement, le constructeur installe des modèles à rouleaux, totalement étanches et sans entretien.

Un broyeur pour faire place nette

Pour laisser place nette, un kit broyeur de tige est commercialisé en option. Il est entraîné par le boîtier de transmission de l’unité de collecte. Les lames coupent les tiges en biseau. Les entailles faites favorisent la dégradation des résidus et empêchent les semoirs de bourrer ultérieurement.

Autre possibilité : l’écraseur de tige. Un équipement idéal pour préserver les pneumatiques des machines en écrasant les pieds de maïs grâce à des plaques. La pression au sol se règle en fonction des conditions.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous