L'actu d'Arvalis-infos.fr Récolter sans réinfester la parcelle en adventices

Arvalis-Institut du végétal Terre-net Média

Les graines à maturité au moment de la récolte sont susceptibles de germer lors de leur retour au sol, ce qui contribue à réalimenter le stock semencier d’adventices. Pour limiter leur dissémination lors des chantiers de récolte, le nettoyage de la moissonneuse est une technique efficace.

Le récupérateur de menue paille permet d'éviter de réensemencer le sol.
Le récupérateur de menue paille permet d'éviter de réensemencer le sol. (© DR)

La moissonneuse-batteuse est un vecteur important de dissémination des graines d’adventices car elle les disperse d’une parcelle à l'autre au moment des moissons. Pour l'éviter, plusieurs techniques de lutte préventive peuvent être mises en œuvre.

Moissonner les parcelles les plus propres en premier

Il est conseillé de moissonner les parcelles des plus propres aux plus sales pour éviter de salir les parcelles les moins infestées par un apport exogène de graines d’adventices.

Détourer les zones sales et les récolter en dernier

Les zones les plus infestées sont généralement facilement repérables. Il est préférable de les récolter en dernier afin de ne pas disséminer ces adventices au reste de la parcelle.

Nettoyer la moissonneuse-batteuse après la récolte d’une zone infestée

Pour limiter la dissémination des graines d’une parcelle à l’autre, il suffit de 10 minutes pour nettoyer méticuleusement la moissonneuse entre deux parcelles :

  • placez la machine sur un chemin devant une zone non cultivée. S’il y a du vent, il faut s’orienter de manière à ce que l’arrière de la machine soit coupé du vent pour éviter la dissémination des graines ;
  • nettoyez le fond de coupe en repassant de la paille ou avec une balayette si la paille est broyée trop finement ;
  • ouvrez toutes les trappes des pieds d’élévateur ;
  • ouvrez le bac à pierres ;
  • ouvrez les grilles ;
  • ouvrez si possible la trappe du pied de vis de vidange ;
  • poussez le ventilateur et le batteur à leur régime maximum tout en montant et descendant plusieurs fois la table de coupe et en faisant tourner la vis de vidange. Il est préférable de répéter l’opération au moins deux fois pendant 30 secondes avec une brève interruption entre chaque opération plutôt qu’une seule fois sur un grand laps de temps.

Installer un dispositif de récupération de menue paille

Restituée au sol à la récolte, la menue paille est constituée de petits brins de paille, glumes, glumelles ou siliques, mais aussi de graines provenant des adventices et du précédent. Le récupérateur de menue paille évite donc de réensemencer le sol.

Remarque : mesures inefficaces pour les graines déjà au sol

L’ensemble de ces mesures prophylactiques est inefficace pour les graines déjà tombées au sol au moment de la récolte. C’est le cas notamment des vulpins et bromes stériles. A l’inverse, d’autres adventices comme le ray-grass, la folle-avoine, et le brome faux seigle conservent leurs graines plus longtemps. Il est plus facile de contrôler leur dissémination en cas de récolte précoce comme pour l’escourgeon.

La prophylaxie à la moisson est à coupler avec d’autres moyens de lutte préventive contre les adventices pour pouvoir réduire efficacement la pression des adventices. L’allongement des rotations, l’alternance des cultures d’été et cultures d’hiver, les faux-semis à l’interculture, la couverture du sol, ou encore le décalage des dates de semis sont autant de techniques qui peuvent être mises en œuvre pour mieux contrôler les mauvaises herbes.

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous