Agroéquipement « 5.000 postes à pourvoir »

E.M. Terre-net média

L’emploi, et en particulier la difficulté à recruter, a été un des sujets abordés lors de la conférence de printemps de la filière des agroéquipements.L’Axema et le Sedima se mobilisent pour promouvoir les métiers et les formations.


La maintenance, un secteur qui embauche. (© Terre-net média)
« Les entreprises, qui prévoient de recruter 5.000 personnes sur les deux prochaines années, ne trouvent pas assez de candidats, a souligné Jean-Pierre Bernheim, le président de l’Axema. Les qualifications recherchées sont supérieures ou égales au Bac Pro ou Bts, dans les domaines de la maintenance, des ventes ou encore de la gestion des pièces de rechange. »

« On souffre toujours d’un problème d’image alors que les métiers ont beaucoup évolué et qu’il y a de vraies possibilités d’évolution, a renchéri Patrick Perard, le vice-président de l’Axema. C’est pourquoi nous avons organisé un carrefour de l’emploi avec l’Aprodema lors du Salon de l’agriculture. Le show des métiers comprenait notamment des démonstrations de maintenance pour montrer la technologie de pointe utilisée. »

Outre ces actions ponctuelles, l’Axema et le Sedima renforcent aussi leur collaboration avec l’Aprodema et les pouvoirs publics, notamment les ministères de l’Agriculture et de l’Emploi. Des actions de promotion des métiers et des formations auprès des demandeurs d’emploi sont par exemple déjà mises en place dans trois régions pilotes : Rennes, Dijon et Nantes. « Et nous espérons des résultats avant l’été ! »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous